Kots, loyers, déménagement: le syndicat des locataires réclame une série de mesures

Kots, loyers, déménagement: le syndicat des locataires réclame une série de mesures
Vincent Rocher

Le syndicat des locataires prie les gouvernements fédéral et régionaux de mettre rapidement en place un plan de sauvegarde visant à protéger les intérêts des locataires en détresse, annonce-t-il jeudi.

« Une frange importante de la population est frappée doublement par cette terrible pandémie » car « trop de bailleurs restent sourds à leur demande ».

Dans ce cadre, l’organisation préconise la mise en place d’une série de mesures : un gel de l’indexation des loyers, une diminution de 25 % du loyer des personnes impactées par le coronavirus, la possibilité de négocier un loyer moins cher quand le logement loué n’est pas conforme aux règles de salubrité, l’exonération du payement du loyer pour les étudiants qui ne peuvent pas occuper leurs kots, la mise à disposition pour les sans-abri des infrastructures hôtelières vides et des mesures spécifiques pour les locataires de logements sociaux.

Par ailleurs, le syndicat des locataires réclame, pour ceux qui sont dans l’impossibilité de déménager vers leur nouvelle location, le droit de rester dans le logement qu’elles occupent sans être tenues de verser au nouveau bailleur le loyer lié au nouveau contrat.

Enfin, « nous demandons aux locataires de soutenir les différentes démarches que nous effectuons auprès des responsables politiques en envoyant directement à ceux-ci leurs doléances », ponctue l’organisation.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Photo News

    Peter Verbeke: «Un transfert comme Roofe n’avait plus sa place dans l’Anderlecht actuel»

  2. Le Mardasson, connu dans le monde entier.

    Les dessous du patrimoine: ces villes qui vivent au rythme des batailles

  3. Svetlana Tikhanovskaïa en campagne à Minsk, entourée de l’épouse et de la directrice de campagne de deux autres candidats d’opposition disqualifiés, Veronika Tsepkalo (à g.) et Maria Kolesnikova
».

    Biélorussie: Alexandre Loukachenko, «le dernier dictateur d’Europe», n’est plus intouchable

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: du rififi au Quai Conti

    Nous sommes en 1629. Neuf personnalités parisiennes, actives dans le domaine des lettres, ont pris l’habitude de se rencontrer chaque semaine au domicile d’un des leurs, Valentin Conrart. Le cardinal de Richelieu, alerté par son secrétaire, l’abbé de Boisrobert, s’intéresse à ces intellectuels qu’il prend sous sa protection. Il décide de donner à ce groupe le statut d’une compagnie littéraire dépendant de l’autorité royale, d’après le modèle qui a prévalu à Florence en 1582 pour la création de la fameuse Accademia della Crusca.

    Une académie procrastinatrice

    Les statuts de la Compagnie sont finalisés dès 1634 et officialisés le 29 janvier 1635 par des lettres patentes de Louis XIII. L’article 24 précise...

    Lire la suite

  • Premier faux pas pour la commission Covid

    En plein mois d’août, le président de la « commission spéciale en charge d’examiner la gestion de l’épidémie de Covid-19 par la Belgique » a décidé de réunir ses troupes pour entamer les travaux, avec un premier échange de vues avec les experts. Une séance de plus de trois heures qu’on peut qualifier de raté au démarrage.

    Réunion improvisée

    Le péché originel, c’était la convocation de cette réunion...

    Lire la suite