Accueil Sports Cyclisme

Dopage mécanique: le président de l’UCI envisage de tester les vélos pendant les courses

Le président de l’Union cycliste internationale, Brian Cookson, étudie la possibilité de tester les vélos durant les courses afin de lutter plus efficacement contre le dopage mécanique, a-t-il indiqué en marge des Mondiaux sur piste samedi à Londres.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Brian Cookson a expliqué : «  Nous envisageons de nouvelles procédures drastiques », assurant que l’UCI est très vigilante, notamment depuis la découverte d’un moteur dans le vélo de la jeune belge Femke Van den Driessche lors des derniers Mondiaux de cyclo-cross.

«  La technologie nous permet désormais d’effectuer de nombreux tests grâce à des appareils très légers, qui peuvent notamment être connectés à un Ipad. Nous procéderons à des contrôles avant et après les courses et, si nécessaire, pendant les courses  », a-t-il poursuivi, précisant que des commissaires à moto pourraient effectuer ces contrôles en cas de changement de vélos.

Brian Cookson souhaite aussi que le nombre de contrôles soit accru.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Analyse Ineos veut (re)gagner le Tour avec Remco Evenepoel

L’équipe britannique avait été la première à proposer un contrat professionnel au Belge au cours de l’hiver 2018. Même si le contrat du champion du monde court jusqu’en 2026 chez Quick-Step, Ineos aimerait l’attirer bien plus tôt…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs