Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos de Donald, de la Corée du Nord et d’un doigt d’honneur

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne a présenté ses excuses à l’Italie. « Nous sommes avec vous », titre la lettre qu’elle adresse aux Italiens.
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne a présenté ses excuses à l’Italie. « Nous sommes avec vous », titre la lettre qu’elle adresse aux Italiens. - Photo EPA

1. Le chiffre du jour : -8 %

La consommation en eau a chuté de 8 % en une semaine dans la capitale. Les Bruxellois ne se laveraient-ils plus les mains ? Non, la société de distribution de l’eau Vivaqua attribue ce recul de la consommation d’eau entre autres à la suspension des cours dans les écoles ou encore aux chantiers à l’arrêt.

2. L’image du jour

Au pays de Mickey, Donald Trump assure que l’épidémie est sous contrôle, alors que plus de 5.000 Américains ont perdu la vie à cette heure. Notre correspondant à New York souligne que le président américain sera jugé sur sa gestion de la crise du coronavirus.

3. La citation du jour

« Il y a des mots pour tout, nous dit-on,

des mots à la vie, à la mort.

Chaque langue serait ce jardin où il nous semble

aisé de les cueillir, de les tenir alors

du bout de l’encre ou du bord des lèvres.

Seulement, parfois ces mots nous manquent,

infiniment moins que toi,

mais ce matin, ils nous manquent

autant que les visages alentour.

Ces vers sont ceux de Carl Norac. Il réunit les poètes du nord et du sud du pays afin d’écrire des poèmes funéraires en mémoire des victimes du coronavirus, enterrées de façon expéditive et le plus souvent sans rite ni cérémonie. Nom de l’opération : « Fleurs de funérailles »

4. La bonne nouvelle du jour

La Corée du Nord n’a aucun cas de coronavirus, a réaffirmé le régime, ce jeudi. Un miracle dû au Père du Peuple, au Soleil de l’avenir communiste, au Glorieux général descendu du ciel, au Guide des rayons du soleil, à l’Étoile brillante du mont Paektu, en d’autres termes à Kim Jong-un, le tyran local ?

Sur place, mieux vaut y croire. Si vous contrevenez à cette doxa sanitaire par une fièvre asociale, une toux sèche et capitaliste, un manque de goût aux idées du Parti, vous risquez plus que le confinement. La dictature est un virus plus mortel que le corona !

5. Le détournement du jour : un doigt d’honneur

Le personnel médical est en première ligne. Un peu de rire, de relâchement de leur part leur fait du bien, ainsi qu’à nous tou.te.s. « Parce que nous sommes soignantes, nous voyons beaucoup de choses. et nous nous changeons les idées et nous décompressons comme nous pouvons », dit une de ces deux soignantes, travaillant dans l’est de la France, une des zones les plus touchées par le virus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous