Accueil Société

Comprendre les économies dans les soins de santé

Les uns parlent de norme de croissance, les autres de coupes sombres… Pas simple de comprendre les dépenses de santé. Une certitude : elles augmentent chaque année, mais moins que les besoins.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Sous Verhofstadt, c’était 4,5 % puis 2 %. Sous Di Rupo, on est resté à 2 % puis remonté à 3 %. Sous Michel, on a fixé la barre à 1,5 %. De quoi parle-t-on ? De la « norme de croissance » du budget des soins de santé, soit de la décision politique de majorer annuellement ce budget pour, théoriquement, maintenir le service à niveau eu égard à la pression démographique, au vieillissement de la population, à l’augmentation des coûts… Le tout hors indexation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Nasse Colette, vendredi 3 avril 2020, 16:19

    Quelle surprise ! Avoir 8 ministres de la santé provoque un émiettement des compétences... N’est-ce pas le cas dans n’importe quel domaine ? Quand va-t-on revenir à une gestion plus proche du bon sens ? Mais naturellement, comme l’évoque un intervenant précédent, que deviendrait dans ce cas cette armée mexicaine de politiques de tout poil ? Peut-être cette crise dramatique sera-t-elle l’occasion d’une prise de conscience des béances de notre organisation et peut-être (il n’est pas interdit de rêver) se trouvera-t-il des personnes, au sein de tous les partis et dans la population en général, pour tenter de refaire fonctionner notre « brol belge » d’une manière moins alambiquée ? Merci en tout cas pour cet article aussi clair que détaillé.

  • Posté par elias jacques, vendredi 3 avril 2020, 12:16

    Notons tout d'abord que la popularité des politiques dépend fort de la matière qu'ils traitent. Lorsque Maggie était à l'immigration, elle s'était rendue populaire par son frein à l'immigration chose souhaitée par une grande partie de la population. Déjà à ce moment elle montrait son entêtement, mais c'était bien vu. Propulsée par sa popularité, elle s'est retrouvée à la santé où elle a maintenu sa façon de faire mais là comme il s'agissait de toucher à nos prestations de santé ça s'est beaucoup moins bien passé. Maintenant, devant l'accumulation de gaffes (ses déclarations au début de l'épidémie, sa gestion du 'stock de crise', j'en passe et des meilleures) elle devrait avoir l'honnêteté intellectuelle de présenter sa démission mais non, elle continue bille en tête. On a quand même eu la délicatesse de refiler la patate chaude (gestion du matériel) à un autre politique mais De Block doit comprendre qu'elle est sur un siège éjectable et que la population ne lui pardonnera pas ses manquements et ses errements qui se sont traduits par des décès supplémentaires je pense.

  • Posté par DURY Luc , vendredi 3 avril 2020, 10:22

    Le problème, en Belgique, et peut-être dans le monde actuel, le politique ne pense qu'à sa réélection la prochaine fois. La solution, entre autres, revenir à la Belgique d'avant la scission, mais que feront les ministres en poste...... .

  • Posté par DURY Luc , vendredi 3 avril 2020, 10:22

    Le problème, en Belgique, et peut-être dans le monde actuel, le politique ne pense qu'à sa réélection la prochaine fois. La solution, entre autres, revenir à la Belgique d'avant la scission, mais que feront les ministres en poste...... .

  • Posté par DURY Luc , vendredi 3 avril 2020, 10:22

    Le problème, en Belgique, et peut-être dans le monde actuel, le politique ne pense qu'à sa réélection la prochaine fois. La solution, entre autres, revenir à la Belgique d'avant la scission, mais que feront les ministres en poste...... .

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs