Accueil Opinions Éditos

Il ne suffira pas de couper des têtes, il faudra régénérer tout un système

En Belgique, l’appel à l’aide des professions médicales remonte à des années et la réduction des moyens accordés aux soins de santé sont une réalité depuis 2008 et la crise financière.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

On ne sort pas indemne de la plongée sur le front du combat contre le coronavirus. Dans le monde médical et hospitalier, mais aussi dans les maisons de repos, les centres psychiatriques, s’exprime désormais un mélange de peur, de détresse et de colère. La peur d’être contaminé et de transmettre aux siens cette terrible maladie, la détresse face à la nécessité de soigner les patients sans les protections et les médicaments nécessaires et la colère face au système politique qui leur donne l’impression de les avoir abandonnés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Wagemans Francois, vendredi 3 avril 2020, 18:57

    Je trouve que votre éditorial n'est pas bon; il est en contradiction avec un autre article de votre journal qui montre que le budget consacré à la santé a augmenté chaque année plus que l'inflation et encore de plus de 5 % en 2019; on ne cesse de nous répéter que nous avons un des meilleurs systèmes de santé au monde; les infirmières françaises interviewées au journal parlé ont confié que les conditions de travail étaient bien meilleures en Belgique; je n'ai jamais entendu la députée Fonck qui se réclame de la profession de médecin nous alerter sur les risques d'une pandémie, alors pourquoi lui accorder tant de crédit...? Merci d'arrêter de vous plaindre constamment et ayez un esprit plus constructif en diffusant aussi les bonnes nouvelles.

  • Posté par Det Ben, samedi 4 avril 2020, 14:18

    l'augmentation du budget hors inflation ne signifie en aucun cas que le budget et en adéquation avec les besoins réels. La qualité de nos soins a servi à un un discours qui prétendait qu'on pouvait faire mieux avec moins. la mauvaise nouvelle c'est que ce n'est pas vrai. La bonne nouvelle sera que les concitoyens dans leur majorité s'en rendent compte et aussi que des promesses de défiscalisation marginales se fassent au détriment d'investissement de première nécessité. Les bonnes nouvelles c'st quand on va dans le bon sens. Une bonne nouvelle ce n'st pas que nos infirmiers soient mieux lotis que le Français. Ce sont des comparaisons pour enfumer la réalité. désolé.

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 3 avril 2020, 17:39

    "l ne suffira pas de couper des têtes, il faudra régénérer tout un système". Cet appel violent à la punition de coupables (ce sera qui?) et au changement de régime (fin de l'état de droit?) est indigne d'un quotidien tel que le Soir, qui fut en son temps respectable.

  • Posté par ARFI Jerome, samedi 4 avril 2020, 18:24

    Le Soir, quotidien "qui fut en son temps respectable" !? En particulier entre 1940 et 1944, avec un tirage de plus de 200 000 exemple sous la botte de l'occupant allemand.

  • Posté par Denoel Paul, vendredi 3 avril 2020, 16:58

    Ne vous trompez pas ,il faut une autre Europe et si il faut renverser cette Europe à 27,n'hésitez pas. Nous pourrons facilement rebâtir une Europe à 8 ou 10 pays. Une Europe citoyenne,une Europe qui donnera envie a notre jeunesse de se battre pour construire leur avenir. Mais cette révolte,devra venir des citoyens. Tous ensemble. Ne vous trompez pas ,il faut une autre Europe et si il faut renverser cette Europe à 27,n'hésitez pas. Nous pourrons facilement rebâtir une Europe à 8 ou 10 pays. Une Europe citoyenne,une Europe qui donnera envie a notre jeunesse de se battre pour construire leur avenir. Mais cette révolte,devra venir des citoyens. Tous ensemble. Ne vous trompez pas ,il faut une autre Europe et si il faut renverser cette Europe à 27,n'hésitez pas. Nous pourrons facilement rebâtir une Europe à 8 ou 10 pays. Une Europe citoyenne,une Europe qui donnera envie a notre jeunesse de se battre pour construire leur avenir. Mais cette révolte,devra venir des citoyens. Tous ensemble. Voilà encore un bon exemple du collaboration ou d'une union à 8 ou 10 pays.Une Union dans laquelle nos laboratoires,nos sociétés pharmaceutiques,pourront produire sans concurrence (salariale,fiscale,réglementaire,etc)entre eux,nous assurerons des médicaments de qualité et un approvisionnement sécurisé. Voilà l'EUROPE de notre AVENIR. L'EUROPE de notre JEUNESSE L'EUROPE qui sera EXEMPLAIRE pour le reste du monde. Merci Madame Delvaux pour notre jeunesse.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs