Coronavirus: pas encore d’accord collectif sur une baisse des salaires des joueurs de foot en Angleterre

Photonews
Photonews

Les footballeurs professionnels en Angleterre ne sont pas encore parvenus à un accord collectif concernant la baisse des salaires. La Premier League et la Football League, les trois niveaux professionnels en dessous de l’élite, ont discuté ces derniers jours avec le syndicat des joueurs (PFA). Les négociations n’ont pas encore abouti à un accord.

Le football anglais est à l’arrêt jusque fin avril en raison du coronavirus. Quelques clubs, en particulier dans les divisions plus basses, ont déjà forcé leurs joueurs à se contenter d’un salaire inférieur ou de conditions modifiées dans leur contrat. La PFA affirme que les footballeurs sont prêts à apporter une contribution financière, mais le syndicat préconise une approche collective. Il a demandé aux footballeurs de ne pas signer de contrats ajustés comme cela.

Le gouvernement britannique a exhorté, jeudi, les joueurs à renoncer à une partie de leur salaire. « Chacun doit jouer un rôle et cela vaut aussi pour les joueurs de Premier League », a déclaré le ministre de la Santé Matt Hancock lors d’une conférence de presse. « La première chose qu’ils peuvent faire pour aider est d’accepter une réduction de salaire. Ainsi, ils pourraient aider à payer les salaires du personnel ». En Angleterre, les critiques fusent car les clubs ont mis leur personnel en chômage temporaire, ce qui leur permet de profiter du fonds de soutien britannique, tandis que les joueurs conservent leurs salaires millionnaires.

Ailleurs en Europe, des grands clubs comme le Bayern Munich, le FC Barcelone et la Juventus ont déjà trouvé un accord pour une réduction des salaires. En Angleterre, le staff technique de Bournemouth a accepté mercredi une réduction de salaire. Celui de Brighton a suivi l’exemple jeudi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous