Coronavirus: la Premier League ne reprendra pas en mai, elle est suspendue jusqu’à nouvel ordre

@News
@News

Le championnat anglais, arrêté par la pandémie de Covid-19, est arrêté jusqu’à nouvel ordre et ne reprendra donc pas en mai. La Premier League espère en outre obtenir des joueurs une réduction de salaire atteignant 30 % de leurs revenus annuels pour faire face à la crise financière. Le championnat de football le plus lucratif l’a annoncé vendredi dans un communiqué.

« Le but est toujours de terminer les championnats domestiques et aller au terme des matches de Coupe qui restent à jouer pour ainsi permettre de maintenir l’intégrité de toutes les compétitions », a écrit la Premier League.

« Le retour au jeu ne se fera qu’avec le soutien total du gouvernement et quand les recommandations médicales le permettront », a-t-elle ajouté.

« Les clubs de Premier League ont décidé à l’unanimité de consulter les joueurs au sujet d’un ensemble de mesures combinant une réduction et un report conditionnels des salaires pour un total représentant 30 % du montant annuel », a écrit l’instance qui organise le championnat d’Angleterre.

La Premier League a fait un don de 20 millions de livres (22,69 millions d’euros) au National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni, afin de combattre la crise.

Le richissime championnat anglais, qui perçoit des sommes mirifiques pour les droits télé, a également fait preuve de solidarité avec les clubs des étages inférieurs. En effet, la Premier League a voté, à l’unanimité, le déblocage d’un fonds de 125 millions de livres (141,78 millions d’euros) pour l’English Football League, association qui regroupe les formations de Championship (D2), League One (D3) et League Two (D4). La Premier League dit avoir « conscience des graves difficultés que connaissent actuellement les clubs de toute la pyramide du football ».

Quelques clubs, en particulier dans les divisions plus basses, ont déjà forcé leurs joueurs à se contenter d’un salaire inférieur ou de conditions modifiées dans leur contrat. La PFA affirme que les footballeurs sont prêts à apporter une contribution financière, mais le syndicat des joueurs préconise une approche collective. Il a demandé aux footballeurs de ne pas signer de contrats ajustés comme cela.

Le gouvernement britannique a exhorté, jeudi, les joueurs à renoncer à une partie de leur salaire. Les critiques fusent car les clubs ont mis leur personnel en chômage temporaire, ce qui leur permet de profiter du fonds de soutien britannique, tandis que les joueurs conservent leurs salaires millionnaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous