Accueil Économie Consommation

Tourisme: les vacances de Pâques sont perdues, et celles d’été?

Restez chez vous ! Ces vacances pascales, même les cloches resteront confinées. On se rattrapera en juillet-août ? Avec la consigne « Restez en Belgique » ? Les Régions examinent les scénarios.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

En ce début avril et de vacances pascales, de nombreux Belges devaient boucler leur sac pour profiter des plages, des pistes de ski à l’étranger, voire se rendre à la mer du Nord ou dans les Ardennes. Cette année, les cloches pascales survoleront des pays, des pistes de ski et des plages désertes pour cause de confinement quasi mondial. Tous les regards se tournent donc quelques pages de calendrier plus loin, dans le secteur du voyage mais aussi de l’Horeca en espérant que les consommateurs ne feront que reporter leurs vacances après le confinement. Mais quand ? La question se répand dans toutes les couches du secteur touristique. Et les réponses se font rares et évasives.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, samedi 4 avril 2020, 11:09

    Secondes résidences, je n’ai entendu q’une seule explication ! (par le bourgmestre de Rochefort/RTL) : les transferts de population sont incompatibles avec les capacité des services de soins locaux.

  • Posté par Biot Philippe, samedi 4 avril 2020, 11:14

    Les cafés, hôtels et restaurants sont fermés. Les organisateurs de divertissements sont à l'arrêt….

  • Posté par Biot Philippe, samedi 4 avril 2020, 11:09

    Bien que nécessaire le confinement est difficilement acceptable: les visites des (aux) enfants et des (aux)petits enfants, les visites/achats chez le boulanger, chez le boucher, chez le ….les rencontres avec les amis….C'est vraiment difficile. Mais, pour mon épouse et moi, être privés d'au-moins un W-E à la mer, crevettes, soles, air du large, pieds dans l'eau, dunes, terrasses….Pu....ça fait mal.

  • Posté par Caelen Yves, samedi 4 avril 2020, 19:40

    Vous y survivrez, au virus peut-être pas. On peut franchement vivre plusieurs mois sans tout cela et trop se plaindre, surtout de nos jours.

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 4 avril 2020, 12:11

    Pareil pour mon épouse et moi... Mais arrêtons de nous tourmenter, pensons à la maison et au jardin qui n'ont jamais été aussi précocement remis en ordre. Profitons de la terrasse. Allez, santé réciproque et solidaire !

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs