Certaines boutiques en ligne débordent de commandes

Certaines boutiques en ligne débordent de commandes

Plusieurs boutiques en ligne belges sont très sollicitées depuis le début de la crise du coronavirus. Les temps d’attente pour que les commandes soient traitées augmentent, comme on peut le lire sur plusieurs sites web. La boutique en ligne de la droguerie Di est même temporairement fermée en raison du grand nombre de commandes.

«Suite à un nombre important de commandes, Di a décidé de suspendre temporairement ses opérations en ligne», lit-on ainsi sur le site internet de l’enseigne. Les commandes déjà passées sont en cours de traitement et seront livrées au plus vite, assure-t-elle. Le portail devrait rouvrir au public lundi.

Son concurrent Kruidvat.be est toujours ouvert mais a mis en place des restrictions. L’entreprise d’origine néerlandaise donne la priorité aux produits de pharmacie, ce qui rend temporairement impossible la commande de nourriture et de vêtements. Il existe une forte demande pour des produits tels que la vitamine C, les vaporisateurs nasaux, les mouchoirs, les aliments pour bébé, les couches et le savon.

Di et Kruidvat ne sont pas les seuls à avoir beaucoup de travail. Dreamland, une filiale de Colruyt, avertit également les visiteurs que certains produits ne sont plus en stock et que toutes les livraisons sont soumises à des retards importants. Le service clientèle doit également traiter de nombreuses questions.

Enfin, la chaîne sportive Decathlon a été contrainte de limiter le nombre de commandes de produits encombrants, tels que les vélos et les tables de ping-pong, par jour. Là aussi, il est indiqué sur le site web que les délais de livraison peuvent augmenter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous