Accueil Culture Livres

Décès de Marcel Moreau: un écrivain du débordement

L’auteur belge est décédé du coronavirus. Il avait 86 ans. Il laisse une œuvre immense, orageuse, jubilatoire et trop mal connue

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Marcel Moreau est mort ce samedi 4 avril à 4 h du matin à l’hôpital Bobigny à Paris. Il a succombé au Covid-19. Il vivait depuis un an ou deux dans une maison de repos et de soin. Il était atteint d’alzheimer à un stade avancé. Il n’était plus en bonne santé, ses défenses immunitaires étaient faibles.

Marcel Moreau ? Un de nos grands écrivains belges. Mais si peu connu, trop peu connu. En parlant du prix Rossel, le président de son jury, Pierre Mertens, avait un jour dit : « Marcel Moreau ne l’a jamais eu. C’est impardonnable. »

« C’était un homme très discret, il n’occupait jamais le devant la scène », nous souffle son ami le poète Jacques Sojcher, très ému. « Il avait pourtant écrit une œuvre immense, quelque cinquante livres. C’était un proche de Topor, de Raoul Vaneigem, d’Anais Nin, de Jean Dubuffet. Il a écrit une œuvre originale. Dont le rythme est le moteur dans une espèce d’énergie dionysiaque. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs