Accueil Société

Maggie De Block sur le port du masque: «Cela n’a pas de sens scientifiquement»

Le port du masque n’est pas nécessaire en cette période de confinement ont répété dimanche les autorités sur les plateaux télévisés.

Temps de lecture: 2 min

Le port du masque buccal par tout un chacun lorsqu’il sort n’est pas nécessaire en cette période de confinement, de distanciation sociale et de mesures d’hygiène renforcées, ont répété dimanche les autorités sur les plateaux télévisés. Ce pourrait devenir une des pistes lors d’une phase ultérieure de dé-confinement progressif.

Actuellement, « scientifiquement, cela n’a pas de sens », a répété la ministre de la Santé Maggie De Block sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche » (RTL-TVi). Mais elle dit comprendre l’émotion et les angoisses des gens qui souhaitent en porter. Quoi qu’il en soit, les mesures d’hygiène comme le lavage des mains « sont plus importantes », a-t-elle confirmé, en se référant aux consignes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Pour le virologue Marc Van Ranst, présent sur le plateau du Zevende Dag (VRT), la société se trouve actuellement dans une phase de nervosité dans laquelle une part de la population semble demandeuse de nouvelles mesures, « mais il faudrait que de telles mesures aient du sens ». « Si chaque commune mène une politique différente de l’autre, cela n’aidera pas », a-t-il ajouté.

Pour le ministre Philippe De Backer, en charge de la gestion des masques, les mesures de confinement rendent le port du masque par tout un chacun non-nécessaire. Mais ce pourrait devenir une piste lorsqu’arrivera la phase d’un retour progressif à une vie normale, ajoute-t-il. « On y réfléchira, toujours en ligne avec les règles de l’OMS. »

Lors d’une telle phase, a estimé Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, le masque ne serait qu’une des pistes. Parmi d’autres mesures, il faudrait peut-être aussi augmenter le nombre de transports en commun ou rallonger les rames pour faciliter la distanciation.

Pour déconfiner, on ne pourra pas tester tout le monde, a-t-il exposé, mais bien des groupes représentatifs ou encore les plus fragiles et les plus exposés. Il faudra quoi qu’il en soit maintenir des mesures complémentaires même pour les personnes immunisées, car elles seront toujours vectrices potentielles du virus.

Personne ne s’avance encore sur une date pour le passage à une telle phase de dé-confinement progressif.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

57 Commentaires

  • Posté par Jespers Emmanuel, dimanche 5 avril 2020, 23:59

    C'est la même ministre qui nous disait s'attendre à "quelques cas positifs" de retour des vacances de Carnaval. Celle qui ne voyait pas l'utilité d'organiser un suivi des voyageurs arrivant à Zaventem, ni de demander à ceux qui rentraient d'Italie de rester confinés deux semaines chez eux. Deux semaines plus tard toute la Belgique était confinée. Depuis quelques jours les études scientifiques prouvent que parler et même respirer pourrait permettre au virus d'infecter une personne à proximité. La seule raison crédible de ne pas recommander le port du masque aujourd'hui ... c'est qu'il n'y en a tout simplement pas pour la population belge. Idem pour le gel hydro-alcoolique. Alors autant ne pas affoler la population.

  • Posté par Derroitte-Boucquiau Justine, dimanche 5 avril 2020, 21:31

    Bonsoir, Je suis une des 1500 couturier(e)s bénévoles de "Masques-Coronavirus-Brussels"... Je viens de recevoir mon deuxième kit pour la confection de 200 masques monocouches. En dehors de ce "regroupement", j'ai déjà cousu près de 300 masques en double ou triple épaisseur avec poche pour filtre (tels que recommandé par le SPF Santé entre autres) dont la plupart ont été donnés à des individus ou à des associations (aide aux sans-abris, réfugiés etc)... Or, je lis et relis en gras dans le journal que selon Maggie De Block et le virologue Van Ranst, les masque ne sont ni recommandés, ni scientifiques, ni nécessaires... Alors pourquoi, pour qui cousons-nous non seulement bénévolement mais en y mettant de notre poche (pour le fil, l'électricité)??? En dehors même du caractère hasardeux d'une telle affirmation ministérielle (une flopée de virologues de renom estiment le masque pertinent dans une situation de pandémie), je trouve cette prise de position officielle absolument dénigrante envers l'immense travail de tous les bénévoles qui donnent de leur temps et de leur argent (mercerie: tissus, fils, élastiques etc; électricté, usure des machines privées, envois postaux...) pour livrer, principalement gratuitement, tous ces masques (via ce regroupement, d'autres similaires dans d'autres villes ou via le bouche-à-oreille) à de nombreux bénéficiaires (maison de retraite, infirmiers, police, milieux associatifs, personnes dites "fragiles" etc) ... Masques-Coronavirus-Brussels (que vous aviez présenté dans un de vos articles) est une initiative de la Région de Bruxelles-Capitale, soutenue par les Ministres Trachte et Maron... autrement dit, c'est une structure plutôt officielle avec des ramifications ministérielles qui se revendiquent. Ce que nous produisons via ces kits est mis à la disposition du gouvernement bruxellois (sic), il s'agit donc clairement de pallier à un manque criant de masques (non pas pour les hôpitaux puisque ces masques tissus monocouches sont bien plus rudimentaires que ceux produits par la plupart des couturier(e)s volontaires et engagés dans ce combat contre le covid-19, et ils ne sont absolument pas certifiés...) ... C'est donc d'une certaine manière à la demande et sous la houlette de l'Etat que ces masques sont faits bénévolement (et même en partie à la charge des couturier(e)s bénévoles devant fournir fil, aiguille et électricité etc); pourtant les instances officielles nient l'importance et l'utilité de notre travail, font fi de ce que nous prenons tant de temps à faire sans aucune rétribution ... sans aucune reconnaissance et pire, avec de telles affirmations, dans un dénigrement absolu!! Sincèrement je n'accepte pas. Franchement, ça me révolte. Pourquoi est-ce que je couds pour une initiative officielle si l'officiel ne reconnaît ni le fruit de mon travail ni ma contribution à l'effort commun pour éradiquer cette pandémie? Et bien entendu, comment peut-on se regarder dans un miroir après avoir affirmé que porter un masque anti-projection (ces fameuses projections véhiculant notre cher virus) ne sert à rien??? La distance physique est suffisante disent-ils... ont-ils déjà été dans un magasin de quartier (même un supermarché)? Ou sont-ce leurs chauffeurs et autres majordomes (bénévoles?) qui s'en chargent à leur place?! Franchement, cette distance est-elle pratiquement possible avec toutes les personnes croisées (magasiniers, caissiers compris) même avec toute la bonne volonté du monde? Et les projections de toux, d'éternuement, s'arrêtent-elles au mètre 50? Ils ont besoin d'avis scientifiques? Ils sont légion en faveur du port du masque! ça me dégoûte... je prends ma soirée pour moi, la première depuis le début du confinement, j'ai débranché ma machine et mon fer à repasser. Les masques ne sont ni nécessaires, ni recommandés ni scientifiques? Je propose que tous les couturier(e)s bénévoles partout en Belgique entament une grève ... Ok Maggie? Cordialement Justine Derroitte

  • Posté par Rebecca Vangansbeke, lundi 6 avril 2020, 0:21

    Ne vous découragez pas. Vous avez tout notre soutien et tous nos remerciements ! Un médecin qui a fait face au virus EBOLA a fait un tutoriel pour fabriquer des masques, ce qui prouve que ce que raconte Maggie est tout à fait controversé, regardez : https://www.lalibre.be/planete/sante/pour-le-dr-jean-luc-gala-chaque-citoyen-belge-doit-fabriquer-et-porter-un-masque-5e821a977b50a6162be3810a Je ne comprends franchement pas Maggie de Block !

  • Posté par Nijs Eric, dimanche 5 avril 2020, 22:54

    Merci pour vos efforts! Meme si cela n est pas prouve ‘scientifiquement’ dixit De Block, le contraire ne l’ est pas non plus puisqu’on e connait pas encore ‘scientifiquement ‘ ce virus. Heureusement qu ‘il y a gens come vous! Encore merci.

  • Posté par Van Cam Jacques, dimanche 5 avril 2020, 19:49

    Ce n'est pas un masque dont elle a besoin, c'est d'une camisole. L'asile, voilà l'endroit qu'il lui convient. La Belgique est un pays dirigé par des minables.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko