Décès dus au coronavirus: l’Italie, l’Espagne soufflent, le pire est à venir aux États-Unis

Décès dus au coronavirus: l’Italie, l’Espagne soufflent, le pire est à venir aux États-Unis
Reuters

Une « courbe qui commence sa descente » en Italie, « la pression qui diminue » en Espagne et le nombre de morts qui baisse en France : l’espoir d’une amélioration sur le front de la pandémie du coronavirus est né dimanche en Europe, au moment où les États-Unis s’enfoncent dans la crise.

L’Italie

À Rome, les autorités ont enregistré au cours des dernières vingt-quatre heures 525 décès, soit le nombre le plus bas depuis plus de deux semaines.

« La courbe a commencé sa descente », s’est félicité le patron de l’Institut supérieur de la Santé, Silvio Brusaferro. La baisse du nombre des morts « est une donnée très importante », dans un pays qui a payé, avec un total de plus de 16.000 morts, un terrible tribut à la pandémie née en décembre en Chine, avant de contaminer la planète.

Le ministre de la Santé Roberto Speranza s’est toutefois empressé de prévenir que « l’urgence n’est pas finie. Le danger n’a pas disparu. Nous avons encore quelques mois difficiles devant nous, ne gâchons pas les sacrifices consentis ».

L’Espagne

À Madrid, les 674 décès enregistrés dimanche ont marqué le troisième jour consécutif de baisse de la macabre statistique. Jeudi, elle avait atteint 950 morts.

« La pression diminue », s’est félicitée Maria José Sierra, du Centre d’alertes sanitaires, relevant « une certaine décrue » dans le nombre des hospitalisations et des admissions en soins intensifs.

Et Empar Loren, une infirmière à l’hôpital Arnau de Vilanova à Lérida, en Catalogne, a ajouté : « La situation est plus stable. Le nombre des patients en unité de soins intensifs n’augmente plus tellement et nous commençons à avoir pas mal de sorties ».

La France

En France, 357 morts ont été enregistrés dimanche, soit le chiffre le plus bas depuis une semaine.

Le pays recense 8.078 personnes mortes à cause du COVID-19 depuis le début de l’épidémie dont 5.889 à l’hôpital et 2.189 dans les Ehpad et autres établissements médicaux-sociaux.

Le Royaume-Uni

Selon le dernier bilan, 4.313 personnes sont décédées dans les hôpitaux, dont un enfant de 5 ans et plusieurs soignants, et 41.903 cas positifs ont été officiellement recensés. Parmi ces derniers figurent le prince héritier Charles, désormais guéri, et le Premier ministre Boris Johnson qui a dû être hospitalisé dimanche pour subir de nouveaux examens.

Les Pays-Bas

Les Pays-Bas ont annoucé le décès d’un jeune dans la vingtaine à cause du coronavirus, victime la plus jeune du pays jusqu’ici. La victime avait entre 25 et 29 ans et souffrait d’une « maladie sous-jacente ».

Parmi les décès notifiés au cours des 24 dernières heures, trois défunts étaient âgés de 25 à 50 ans. Tous souffraient d’une autre maladie. Les Pays-Bas comptent 1.766 décès liés au coronavirus.

La Belgique

Pour la première fois en Belgique, le nombre de personnes ayant quitté l’hôpital sur une journée est supérieur au nombre de nouvelles admissions en raison d’une infection au nouveau coronavirus. Au cours des 24 dernières heures, 504 personnes ont été autorisées à quitter l’hôpital et 499 ont été hospitalisées, ressort-il dimanche du bulletin épidémiologique quotidien de Sciensano.

L’Institut scientifique de santé publique ajoute qu’au total, 5.735 lits d’hôpital sont occupés (+57), dont 1.261 en soins intensifs (+16).

La Belgique déplore 1.447 décès, soit 164 de plus que samedi.

En outre, 1.260 patients ont été testés positifs au nouveau coronavirus ce qui porte le nombre total de cas avérés à 19.961. Cette donnée ne reflète toutefois pas le nombre exact de personnes touchées par le Covid-19, l’ensemble de la population n’étant pas testé.

Les États-Unis

La nouvelle ligne de front de la maladie semble donc s’être déplacée aux États-Unis, où les chiffres de contamination et le nombre des décès explosent, faisant craindre une hécatombe dans les jours et les semaines à venir.

« La semaine prochaine sera un moment comme Pearl Harbor, comme le 11 septembre, sauf que ce ne sera pas localisé, ce sera dans tout le pays », a prévenu l’administrateur fédéral des services de santé publique, Jerome Adams.

Avec plus de 320.000 cas de Covid-19 recensés, les États-Unis ont franchi dimanche la barre des 9.000 morts, dont plus de 4.000 pour le seul État de New York, épicentre de la pandémie.

Lire aussi recherche

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous