Accueil Société

Van Gucht: «Le taux de mortalité est peut-être dû au mode de déclaration des décès»

Actuellement, on enregistre plus de décès dus aux coronavirus en Belgique qu’en Allemagne.

Temps de lecture: 3 min

Pour l’instant, on enregistre plus de décès dus aux coronavirus en Belgique qu’en Allemagne, par exemple, alors qu’il y a beaucoup moins de Belges que d’Allemands et que le nombre d’infections en Allemagne est beaucoup plus élevé que dans notre pays. Il est trop tôt pour donner une explication concluante, mais cela peut être dû à la manière dont nous communiquons les chiffres en Belgique, » a déclaré lundi le porte-parole interfédéral Steven Van Gucht lors du point de presse quotidien sur le coronavirus dans notre pays.

À titre de comparaison : la Belgique compte 11 millions d’habitants, 20.814 cas confirmés et 1.632 décès, tandis que près de 83 millions de personnes vivent en Allemagne, 100.132 personnes ont été testées positives et 1.584 personnes sont décédées.

« Il est trop tôt pour vraiment analyser et tirer des conclusions à ce sujet. Ces chiffres dépendent beaucoup des personnes qui sont testées et de celles qui sont incluses dans les décès », explique M. Van Gucht.

À lire aussi Confinement: guide des déplacements autorisés ou tolérés

Le virologue explique qu’en Belgique, lors de la déclaration des décès, non seulement les personnes qui meurent dans les hôpitaux sont prises en compte « et dont nous sommes sûrs à 100 % qu’elles étaient infectées par le coronavirus et dont nous pensons que le coronavirus a probablement joué un rôle dans le décès », mais les décès hors des hôpitaux sont également pris en compte, par exemple dans les centres de soins résidentiels ou à domicile. « Il s’agit souvent de personnes âgées très fragiles et on soupçonne qu’elles ont pu être infectées par le virus, mais très souvent cela n’a pas été confirmé en laboratoire. »

Plus de 1.500 décès

Lundi, il a été annoncé que 80 % des 1.632 personnes qui sont mortes jusqu’à présent des effets du virus sont mortes à l’hôpital et 20 % à l’extérieur. Les experts estiment qu’il est important d’inclure ce deuxième groupe dans les chiffres, car ils sont importants pour les analyses ultérieures.

À lire aussi Tourisme: les vacances de Pâques sont perdues, et celles d’été

Ainsi, selon M. Van Gucht, la méthode de déclaration peut être un facteur qui explique le nombre plus élevé de décès en Belgique. « Pour autant que je sache, peu de pays incluent actuellement les décès probables et non confirmés dans leurs statistiques », dit-il. « De plus, dans un pays où les tests sont beaucoup plus nombreux, même pour les personnes présentant des symptômes légers, le nombre de cas confirmés est assez élevé et le nombre de décès peut être relativement faible. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 6 avril 2020, 16:01

    C'est bien de mettre les scientifiques sur le devant de la scène, ça ajoute à la transparence et à la crédibilité du combat. C'est très très moche quand - eux aussi - adoptent la "langue de bois". Leurs explications, certes valable mais "à la marge" uniquement, sont bien trop commodes pour éviter d'attiser le "feu qui couve". Je propose simplement à la rédaction du Soir, quand "tout" sera fini, de comparer, pour la période donnée, la mortalité de cette période avec une moyenne de la même période pour les cinq dernières années. Vous aurez un chiffre : ce chiffre, vous pouvez en être certain, représentera exactement les décès dûs au Covid-19 (directs ou indirects).

  • Posté par Lechat Nadine, mardi 7 avril 2020, 20:10

    Je suis d’accord avec vous. On essaye de trouver des raisons qui ne peuvent expliquer qu’à la marge la différence, en faisant mine d’ignorer l’explication la plus plausible: dans tous les pays où les tests ont été massivement généralisés (Allemagne, Corée) le virus y a fait moins de victimes.

  • Posté par MORNARD PASCAL, lundi 6 avril 2020, 15:20

    Cette explication ne tient pas la route . Les Allemands ont une infrastructure de santé plus performante et ils ont testés massivement . En gros ils ont été beaucoup plus efficace , nous beaucoup moins !! Inutile d'aller chercher des explications alambiquées pour noyer le poisson !

  • Posté par Vincent Kersten, lundi 6 avril 2020, 14:50

    SVP, ne donnez pas la parole aux politiques pour ce sujet. Depuis que vous le faites à nouveau, nous n'avons plus que des infos contradictoires, et par définition fausses.

  • Posté par Vincent Kersten, lundi 6 avril 2020, 21:09

    Fausses parce que politiques, pas parce que contradictoires... Tel était le sens de ma "pique". En ces moments de crises, on compte à nouveau des déclarations dans tous les sens émanant de femmes et d'hommes politiques. Etre la première ou le premier à annoncer une commande de ceci, une baisse du nombre d'autre chose ou la date d'une étape de déconfinement, de vacances ou de prolongation de cours. Dans l'heure qui suit, un adversaire éprouve le besoin de contredire, pinailler, nuancer et apporter SA version. Grâce à la crise, nous avons été un tout petit peu épargnés vis à vis de ces querelles de basse-cour. J'estime que ce "mal" revient, et que la presse en donne trop écho.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko