Accueil Opinions Cartes blanches

«Reconstruire la ville par le bas»

La reconstruction « post-corona » nécessitera de forts investissements publics. Il s’agira de restaurer la vie sociale, la participation citoyenne et garantir le bon fonctionnement de la démocratie. Les grandes villes comme Bruxelles seront en première ligne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Il y a sans doute des débats post-corona intéressants. A propos de l’ouverture et de la fermeture des frontières et à quelle échelle. Sur le nationalisme autoritaire ou la solidarité internationale renouvelée. Sur les nouvelles règles en matière de voyage, de mobilité et de comportement. Sur l’abolition des dettes non remboursables. A propos de la récession, de la dépression ou de la reprise. Sur la répartition des revenus. Sur la réduction des pouvoirs d’exception. Sur la question des applications utiles ou perturbant la vie privée. Sur l’avenir de l’Union européenne. Sur la relance du marché, le renforcement du secteur public ou d’autres mesures de transition éco-sociale.

Je veux parler ici de Bruxelles et, par extension, des autres grandes villes. Bruxelles, parce que c’est une ville-région, une ville aux compétences régionales. Avec un gouvernement, qui a son propre espace politique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs