Coronavirus: les Etats-Unis démentent avoir détourné des masques à l’Allemagne

Coronavirus: les Etats-Unis démentent avoir détourné des masques à l’Allemagne

Les États-Unis ont rejeté ce lundi les accusations de Berlin selon lesquelles ils auraient détourné à leur profit quelque 200.000 masques de protection contre le nouveau coronavirus destinés à la police, dénonçant « des campagnes de désinformation » pour susciter des divisions.

« Le gouvernement des États-Unis n’a pris aucune mesure pour détourner les fournitures de masques (de la société) 3M destinées à l’Allemagne et nous n’avions pas connaissance d’une telle cargaison », a affirmé à l’AFP un porte-parole de l’ambassade américaine en Allemagne.

Ce vendredi, les autorités berlinoises ont affirmé qu’une commande de 200.000 masques de protection contre le coronavirus destinés à la police de Berlin avait été « confisquée » à l’aéroport de Bangkok en Thaïlande, soupçonnant une intervention américaine.

Le sénateur à l’Intérieur de la Ville-Etat de Berlin, Andreas Geisel, a même employé le terme de « piraterie moderne », estimant « qu’on n’agit pas ainsi avec des partenaires transatlantiques ». Le maire de Berlin, Michael Müller, a également vivement critiqué les États-Unis : « Les actions du président américain sont tout sauf solidaires et responsables. C’est inhumain et inacceptable », avait-il twitté vendredi.

Le porte-parole de l’ambassade américaine s’est dit « préoccupé par les tentatives omniprésentes de diviser les efforts internationaux par des campagnes de désinformation sans aucune source identifiée ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous