Accueil Sports Football

Corruption à la FIFA: Franz Beckenbauer persiste: «on n’a pas acheté de voix»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Franz Beckenbauer persiste et signe : l’Allemagne n’a « pas acheté de voix » pour obtenir le Mondial-2006, affirme-t-il au quotidien Bild am Sonntag, deux jours après le rapport d’experts laissant toujours planer le doute.

Si le cabinet Freshfields, mandaté par la Fédération allemande de football (DFB), n’a pas trouvé de preuves de corruption, il a établi que les 6,7 millions d’euros suspects provenaient bien des comptes de Robert Louis-Dreyfus. Selon Freshfields, ils sont arrivés sur le compte d’une société au Qatar, qui « selon des informations de presse est sous l’influence de Mohamed bin Hammam », ex-membre du comité exécutif de la FIFA, banni à vie du football en 2011 pour corruption. Cette somme a-t-elle servi à s’offrir des voix asiatiques pour l’attribution de l’événement ? « Définitivement non ! On n’a pas acheté de voix », maintient Beckenbauer, au centre de l’enquête en qualité de président du Comité de candidature puis d’organisation du Mondial-2006.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs