Enseignement: la fin de l’année académique reportée maximum jusqu'au 10 juillet

Enseignement: la fin de l’année académique reportée maximum jusqu'au 10 juillet
Ben Mullins

Ce lundi après-midi, une réunion entre la ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), les représentants de l’Ares et les différents acteurs de l’enseignement était consacrée à l’organisation de la fin de l’année académique. La base de travail était la note produite par l’Ares la semaine passée sur laquelle les différents interlocuteurs autour de la table devaient remettre un avis jeudi dernier. Alors que la note évoquait un report de l’année académique jusqu’à la mi juillet, ce report ne sera finalement autorisé que jusqu’au 10 juillet, comme l’a annoncé la RTBF et comme plusieurs sources l’ont confirmé au Soir. Ce n’est cependant pas obligatoire : chaque établissement est libre de décaler la fin de l’année au non. Les écoles supérieures des Arts pourraient néanmoins bénéficier d’une exception.

Les examens sont bien maintenus, mais à nouveau ce sont aux établissements d’en déterminer les modalités, au niveau des dates, des types d’évaluation, et de la matière. Néanmoins, la ministre imposera une date limite à laquelle les établissements devront communiquer ces informations à leurs étudiants. Une date qui doit être décidée mardi, en gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais qui sera « raisonnablement proche », assure-t-on. Autre élément acté : des subsides sociaux seront accordés pour les étudiants en difficulté financière pour terminer l’année. Là encore, le budget alloué à ces aides sera déterminé demain en gouvernement.

Les directions des établissements étaient dès le départ favorables à une certaine souplesse dans leur organisation, ce que contestait par contre la Fédération des Etudiants Francophones (FEF). L’orientation générale de la réunion de ce lundi ne satisfait donc pas sa présidente, Chems Mabrouk : « À l’heure actuelle, nous n’avons pas l’impression de disposer des clés pour rassurer les étudiants. Cette souplesse va engendrer une confusion totale. Les étudiants ne vont plus rien comprendre ! »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous