France: un«durcissement des mesures» de confinement autorisé en cas de relâchement

France: un«durcissement des mesures» de confinement autorisé en cas de relâchement
AFP

Le ministre de l’Intérieur français Christophe Castaner a demandé aux préfets « d’examiner au cas par cas », la « nécessité de durcir les mesures » en cas de « relâchement » dans le confinement.

« Là où des signes de laisser-aller se feraient jour et où ces règles viendraient à être contournées », le ministre demande aux préfets de prendre, « en lien avec les maires, les mesures qui s’imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle, pour assurer un respect strict du confinement », a-t-on ajouté de même source.

« Depuis trois semaines que le confinement est en place, il faut saluer le civisme et la responsabilité des Français qui s’en sont approprié les règles et en ont compris les enjeux », souligne-t-on à Beauvau.

« Néanmoins, avec le retour des beaux jours, et le confinement étant très probablement appelé à se prolonger, le risque, c’est celui du relâchement », a-t-on ajouté pour expliquer la décision du ministre.

Au total, depuis le 1er mars, 8.911 personnes sont mortes en France. 6.494 d’entre elles sont décédées dans les hôpitaux dont 605 en 24 heures, le pire bilan quotidien depuis le début de l’épidémie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous