Boris Johnson aux soins intensifs: «L’état de santé du Premier ministre s’est détérioré»

Boris Johnson aux soins intensifs: «L’état de santé du Premier ministre s’est détérioré»
EPA

Contaminé par le nouveau coronavirus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a été transféré lundi en soins intensifs après avoir vu son état de santé se dégrader, au moment où la pandémie empire au Royaume-Uni avec plus de 5.000 morts.

Seul chef d’Etat ou de gouvernement d’une grande puissance à avoir été contaminé, le dirigeant sera remplacé par son chef de la diplomatie, Dominic Raab, qui s’est engagé à poursuivre la lutte contre le virus.

Après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars, M. Johnson, 55 ans, s’était efforcé de continuer à mener la riposte à cette crise historique depuis sa quarantaine à Downing Street, donnant de ses nouvelles par des vidéos sur Twitter où il apparaissait marqué. Mais ses symptômes persistant, notamment la fièvre, il avait été hospitalisé dimanche soir, officiellement pour des examens.

« Au cours de l’après-midi, l’état de santé du Premier ministre s’est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l’hôpital », a indiqué son porte-parole dans la soirée.

« Le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab (…) de le remplacer là où nécessaire », a-t-il ajouté dans un communiqué. Ce dernier l’avait déjà remplacé ce lundi pour présider la réunion quotidienne consacrée au Covid-19.

Selon une source gouvernementale, Boris Johnson reste « conscient » et son transfert, intervenu vers 19H locales (18H00 GMT) a été décidé « par précaution au cas où il aurait besoin d’un respirateur ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous