L’éclipse du soft power américain

BELGAIMAGE-158263235
Chroniques
Chronique
RTS2R2T2
farage
BELGAIMAGE-156727010
d-20190205-3R3H55 2019-02-05 12:31:26
Les scénarios

Les scénarios

FILES-BRITAIN-ROYALS-CRIME-EPSTEIN-G8CE95KQT.1
Les coups, politiques et électoraux, pleuvent déjà sur Boris Johnson, mais le nouveau Premier ministre n’est pas du genre à se laisser gagner par le doute.
«
L’accord de retrait a été rejeté trois fois Ses termes sont inacceptables pour ce Parlement et ce pays
», a martelé Boris Johnson, jeudi devant les députés britanniques.
Pour succéder à Theresa May, l’affrontement entre Boris Johnson et Jeremy Hunt donne lieu à une surenchère en faveur d’un Brexit à n’importe quel prix. © Reuters.
Kim Darroch (photo) n’est plus ambassadeur britannique aux Etats-Unis. Pour le remplacer, Trump ne cache pas sa préférence envers son ami Farage.
De gauche à droite 
: le président du groupe Marco Zanni (Lega), Marine Le Pen (RN), Jorg Meuthen (AfD) et Gerolf Annemans (Vlaams Belang).
La série Years and Years dresse un portrait effrayant de l’Angleterre post Brexit
Rolf Einar Fife.
B9717927257Z.1_20181213121441_000+GB1CJQLAI.2-0
BRITAIN-US-POLITICS-DIPLOMACY-ROYALS
B9719354205Z.1_20190423205504_000+GQNDF1JF7.1-0 (1)
Europe, une sévère gueule de bois
Au soir des élections européennes, dimanche dernier, la joie était nettement dans le camp des pro-Brexit et de leur leader Nigel Farage (au centre sur la photo).
© Reuters
Le nouveau parti de Nigel Farage, Brexit, recueillerait 31,5 % des votes.