Accueil Hommage de poètes aux morts à l’ère du coronavirus

«Fleurs de funérailles»: Werner Lambersy

Près d’une centaine de poètes belges s’allient afin de dédier des poèmes funéraires à la mémoire de femmes et d’hommes disparus ces derniers jours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Werner Lambersy

Je n’étais pas là

L’enveloppante

chaleur de leur présence

me fut enlevée

Je suis sans eux

et j’ignore s’ils savent ce

que je ressens

Cet abîme

ce trou sans rien dedans

ce quelque chose d’eux

sans réponse

Ils sont partis

sans rien dire de ce qu’on

était occupé

à se confier dans la fièvre

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs