Accueil Hommage de poètes aux morts à l’ère du coronavirus

«Fleurs de funérailles»: Yves Namur

Près d’une centaine de poètes belges s’allient afin de dédier des poèmes funéraires à la mémoire de femmes et d’hommes disparus ces derniers jours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Yves Namur

Tu es parti(e) aujourd’hui

Avec le mot solitude sous le bras,

Toi,

Qui aurais tant aimé nous donner la main,

Une main ouverte

Où nous aurions cueilli avec toi les premiers jours du printemps,

Où nous aurions entendu tes rires

Et les oiseaux du jardin.

Une main

Où nous aurions trouvé le courage et la force

De vivre malgré tout,

Une main

Avec laquelle tu nous avais appris à marcher,

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs