Accueil Hommage de poètes aux morts à l’ère du coronavirus

«Fleurs de funérailles»: Paul Demets

Près d’une centaine de poètes belges s’allient afin de dédier des poèmes funéraires à la mémoire de femmes et d’hommes disparus ces derniers jours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Paul Demets  : «  Re-respire (pour R.) »

Comme des poissons dans leur bocal nous tournons en rond

dans la pièce. Les jours glissent sur notre peau.

Jours dont on ne sait que faire.

Jours de désir de lointain, jours hâtifs comme des voix d’enfants

fleurant l’herbe culbutants nous immergeant

dans tout ce bleu qui jamais ne fut d’une plus étrange clarté.

Nous nous cachons dans des gants,

respectons la consigne des chariots. Touchons

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs