Accueil Hommage de poètes aux morts à l’ère du coronavirus

«Fleurs de funérailles»: Karel Logist

Près d’une centaine de poètes belges s’allient afin de dédier des poèmes funéraires à la mémoire de femmes et d’hommes disparus ces derniers jours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Karel Logist

Comment se tenir là pour te dire au revoir ?

Comment apprivoiser

avec mes décoctions de larmes

le fauve du chagrin ?

On me dit d’échanger

ici et maintenant

le sourire au bord de tes paupières

pour un masque de cendres

de vivre désormais tout bonnement

- sous prétexte que tu n'es plus là -

comme si tu n'étais plus là

Quelle ironie d’avoir à te faire mes adieux

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs