Faire sécher son linge efficacement et… sainement

Faire sécher son linge efficacement et… sainement

Je sèche le linge à l’extérieur

C’est une excellente idée, même lorsqu’il fait froid. Saviez-vous que l’ozone contenu dans l’air est un désinfectant naturel. Certes sa concentration est trop faible pour tuer les virus mais il a tout de même une petite action sur les bactéries et aide à chasser les mauvaises odeurs ? Sécher le linge dehors a aussi d’autres avantages :

  • il sent naturellement le frais ;
  • les vêtements se déforment et s’usent moins ;
  • on économise 10% sur sa facture d’électricité par rapport au sèche-linge.

Pour que ce soit efficace, prenez également la peine de…

Verser un demi-verre de vinaigre blanc dans le bac à assouplissant de la machine à laver avant le rinçage pour assouplir les vêtements. C’est utile car le séchage à l’air les rend parfois un peu rêches, et donc plus difficiles à repasser. Et en plus, ça tue les mauvaises odeurs.

Préférer l’ombre pour les vêtements colorés et noirs. Histoire d’éviter toute décoloration.

Ne pas mettre les vêtements « à cheval » sur le fil. Les pendre complètement améliore la prise à l’air et évite les traces de pliures difficiles à éliminer au repassage. Il suffit d’accrocher chaque pièce sous le fil à l’aide de pinces à linge.

Accrocher les T-shirts tête en bas. Ils ne subiront ainsi aucune déformation. Si vous les pendez par les épaules, celles-ci seront figées par les pinces à linge en un bec disgracieux demeurant après le séchage.

Vérifier le règlement de copropriété. Étendre le linge est parfois interdit ; certains voisins n’apprécient pas ce genre de « paysage »…

Et si je n’ai pas de jardin ? À l’intérieur, installez l’étendoir devant une fenêtre (ouverte si possible). En séchant, les vêtements exhaleront un bon parfum de lessive dans la pièce et permettront de réguler son taux d’humidité. De plus, vous aérerez votre maison, ce qui est l’un des bons réflexes à adopter chez soi en période de confinement (et toute l’année d’ailleurs !). Par contre : évitez de sécher le linge sur les radiateurs. Christophe, expert énergie chez ENGIE vous explique pourquoi :

Je préfère le sèche-linge

Bien pratique, il est malgré tout l’un des principaux énergivores de la maison. Préférez un appareil de classe énergétique A+++ (un sèche-linge avec pompe à chaleur) qui consomme 20 à 50% de moins qu’un A+. Si vous êtes équipé(e) de boxx, le thermostat intelligent d’ENGIE, faites appel à la fonction « Chasse au gaspi » pour savoir si le vôtre est efficace énergétiquement.

L’avantage du sèche-linge est évidemment sa haute température qui élimine toute trace de virus ou bactérie. Par contre, il n’est pas tendre avec les vêtements. Pour l’utiliser efficacement, il est recommandé de…

S’assurer que le linge est propre. Une tache qui a résisté au lavage sera « brûlée » par le sèche-linge. Vous n’en viendrez plus à bout.

Placer l’appareil dans une pièce sèche et fraîche. Plutôt une buanderie bien aménagée ou la cave qu’une salle de bains. Une pièce humide ralentit le séchage. Vous consommerez plus et le linge sera davantage abîmé car plus chauffé.

Ne pas sécher tous les vêtements. Vérifiez les étiquettes ! Laine, gros imprimés, soie, jean stretch supportent assez mal le sèche-linge. Retenez, en outre, que les tissus perdent de la matière à chaque séchage…

Diminuer le temps de séchage, par exemple en utilisant la puissance d’essorage maximum lors du lavage. Vous économiserez de l’énergie !

Enfin, ne jetez plus l’eau du réservoir de votre sèche-linge, lisez plutôt ces 5 façons de la réutiliser. Plus que jamais, vous aider à réduire votre consommation grâce à des conseils pratiques nous tient à cœur.