En Chine, après 3 mois de confinement une attraction touristique attire plus de 20.000 personnes (vidéo)

En Chine, après 3 mois de confinement une attraction touristique attire plus de 20.000 personnes (vidéo)

Une attraction touristique populaire dans la province chinoise de Anhui a été rouverte ce week-end, puis rapidement fermée aux visiteurs lorsque plus de 20.000 personnes ont afflué sur le site.

La chaîne de montagnes Huangshan est l’un des 29 sites de l’Anhui à avoir offert une entrée gratuite samedi, après que la Chine ait assoupli certaines de ses fermetures motivées par les coronavirus, bien que les autorités aient peut-être sous-estimé l’engouement provoqué. Le dimanche 5 avril, date qui s’inscrit également dans le cadre du festival chinois de trois jours de Qingming (ou Ching Ming), le site a atteint sa capacité maximale et les responsables du parc ont été contraints d’orienter les foules de visiteurs vers d’autres sites, rapporte le South China Morning Post.

Des photos et des vidéos prises à Huangshan pendant le week-end montrent des gens qui font la queue à l’entrée et qui remplissent les kilomètres de sentiers le long de la chaîne de montagnes.

Selon le Morning Post, les visiteurs devaient porter des masques et leur température devait être prise avant d’entrer sur le site. Ils devaient également présenter une preuve de bonne santé par le biais d’une application.

Lundi, un comité qui supervise Huangshan, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, a déclaré qu’il essayait de contrôler la circulation en exigeant que les visiteurs restent à une distance de sécurité les uns des autres lorsqu’ils traversent les sentiers, selon China Daily, une agence de presse chinoise gérée par l’État, bien qu’il ne soit pas clair comment ces mesures seront appliquées. L’agence a affirmé que Huangshan avait également recruté davantage de bénévoles pour aider à contrôler les touristes.

Certains utilisateurs de la plateforme de réseau social chinoise Weibo ont cependant critiqué la décision de la province d’autoriser la présence d’autant de touristes dans ce lieu.

« Je pense que la Chine surveille de près les détections de Covid-19 et pourrait avoir besoin de mettre au point les mesures de distanciation sociale nécessaires pour contenir ce phénomène », a déclaré Benjamin Cowling, professeur d’épidémiologie et de biostatistique à l’université de Hong Kong, dans une déclaration au Morning Post.

La province de l’Anhui est limitrophe du Hubei, la province où le coronavirus a été observé pour la première fois, dans le sud-ouest. L’Anhui, quant à elle, affirme n’avoir confirmé que 990 cas de coronavirus et six décès, le dernier cas confirmé ayant été diagnostiqué le 27 février, selon le journal.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous