Accueil Société

L’immunité contre le coronavirus: les pistes pour déconfiner en protégeant la population

Pour éliminer la propagation du SARS-CoV2, plus de la moitié de la population doit être immunisée contre lui. Dans l’attente d’un vaccin, il faudra baliser le déconfinement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Un jour ou l’autre (le 19 avril ou plus probablement le 3 mai, voire à une date ultérieure), le confinement sera progressivement levé. Pas en un coup, donc, pour éviter un rebond de l’épidémie. Dans l’attente d’un vaccin contre le SARS-CoV2 (qui ne devrait pas être au point avant un an minimum), un groupe de travail mis en place par le gouvernement planche sur la question de l’après. Voici ce qu’il faut savoir pour mieux en comprendre les contours.

Les scientifiques estiment le taux de reproduction du nouveau coronavirus à 2,5 – c’est-à-dire qu’une personne contaminée infecte en moyenne deux à trois personnes qui, à leur tour, en infectent à peu près autant. C’est ce schéma exponentiel que le confinement et la distance sociale ont enrayé progressivement. Désormais, une personne n’en contamine plus « que » une autre, etc. Concrètement, cela se traduit par un plateau dans la courbe de contamination, qu’on a donc enfin aplatie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Delouille Veronique, mardi 14 avril 2020, 11:39

    Le RO serait surestimé? Au contraire, il apparait des dernières études que le RO serait plutot de l'ordre de 6, pas de 3 https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/7/20-0282_article?fbclid=IwAR1TE6TfB75EC3UC1zZ02JhSqNDfODxsIg1yzQSf7W1NMyQQUrotl27slFA

  • Posté par André Philippe, mercredi 8 avril 2020, 16:28

    D'après cet article, il faudra que la moitié de la population soit immunisée contre le SARS-CoV2 pour en arrêter la propagation. Cette déclaration n'est pas scientifique. Ce coronavirus est plus redoutable que les coronavirus auxquels les humains sont déjà habitués parce qu'il est "nouveau". Il déclenche chez certains patients dont le système immunitaire ne l'a jamais rencontré des tempêtes mortelles de cytokines. Mais sur le plan épidémiologique, rien n'indique qu'il soit autre chose qu'un banal coronavirus. Or les taux de pénétration épidémique habituels des coronavirus dans la population sont bien en dessous de 50%. Le R0 de ce virus a été surestimé, sans doute parce que basé sur des tests de personnes très symptomatiques. Quand la gestion de cette épidémie deviendra-t-elle enfin un peu plus scientifique?

  • Posté par De Villers Léopold, vendredi 10 avril 2020, 15:41

    courent et pas court

  • Posté par De Villers Léopold, vendredi 10 avril 2020, 15:40

    les différents experts ou sois-disant experts donne l'impression qu'ils court comme une poule sans tête en donnant des avis, directives dans tous les sens

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 8 avril 2020, 13:39

    Si vous faites du tracking des infectés, qui gèrera les banques de données ? qui ira chercher les personnes potentiellement co-infectées pour qu'elles aillent faire un dépistage ? - Si à toutes ces questions vous répondez "La Police", alors notre démocratie est morte !!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs