Accueil Monde Asie-Pacifique

La ville de Wuhan lève la quarantaine après deux mois de confinement

Ville où est apparu le nouveau coronavirus fin 2019, elle était la première du monde a subir un confinement draconien.

Temps de lecture: 2 min

Libération et euphorie à Wuhan : des milliers de voyageurs se précipitaient mercredi pour quitter la ville chinoise d’où est partie la pandémie de Covid-19, après la levée de deux mois et demi de bouclage.

A minuit, la quarantaine imposée depuis le 23 janvier à environ 11 millions de personnes a pris fin et les passagers ont commencé à prendre d’assaut gares routières et ferroviaires, certains habillés de combinaisons intégrales.

Hao Mei, originaire d’Enshi, une ville à 450 km à l’ouest, explique avoir dû laisser seuls ses deux enfants durant plus de deux mois, car elle s’est retrouvée coincée fin janvier à Wuhan, où elle travaille dans une cantine scolaire.

« Je me suis levée à 4 heures aujourd’hui. Ça fait tellement de bien ! », explique la femme de 39 ans, avant de monter dans le train.

« Au début, je pleurais chaque nuit. J’étais très mal parce que ma fille est encore jeune. Elle a à peine 10 ans. »

Les autorités estiment à 55.000 le nombre de personnes qui devaient quitter mercredi Wuhan en train.

D’innombrables voitures et autocars passaient les péages aux limites de la ville après la levée des barrages routiers, a constaté l’AFP.

Wuhan est de très loin l’endroit le plus endeuillé par l’épidémie en Chine : plus de 2.500 personnes y sont mortes, sur un total de plus de 3.330 décès dénombrés dans le pays.

Ville où est apparu le nouveau coronavirus fin 2019, elle était la première du monde a subir un confinement draconien.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Eric Lambot, mercredi 8 avril 2020, 14:00

    On est très content pour eux. Maintenant peut-être que l'heure des comptes a sonné et il faudrait peut-être que la Chine se demande si elle n'a pas une part de responsabilité dans ce bourbier mondial. On n'en a pas encore fini ici mais je ne vais pas accepter que tout reprenne comme si rien ne s'était passé.

  • Posté par Eric Lambot, mercredi 8 avril 2020, 14:43

    La grippe normale tue 500.000 personnes dans le monde chaque année, elle est responsable d'un nombre incalculable d'heures de travail perdues qui se ressentent durement dans les chiffres de la productivité dans de nombreux pays de par le monde. Après des mensonges et dissimulations à répétition, après que l'autorisation pour les vols internationaux à partir de Wuhan soit maintenue le 23/1/2020 alors que tous les vols intérieurs aient été annulés, maintenant le COVID-19 se répand partout. On en est toujours à ramasser les morts par dizaines de milliers et l'épidémie met à terre l'économie mondiale, on va faire comme si rien ne s'était passé ? Ces épidémies viennent de Chine oui ou non ? La grippe normale a toujours eu pour origine la promiscuité entre l'homme et les canards, cochons et autres animaux domestiques en Chine. Le gouvernement chinois peut-il faire comme s'il n'a aucune responsabilité dans ces situations à répétition "The breeding and trading of wild animals in China is supported by the government..." https://www.reuters.com/article/us-china-health-wildlife-idUSKBN20A0RK Ca suffit ! Et à un niveau plus large, la Chine a toujours joué au moins disant en matière de régulations en tout genre pour s’octroyer des parts de marché. Ras le bol !! Le monde est donc un village et si les voisins quelques maisons plus loin se croient tout permis je n'ai pas à le supporter.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs