Accueil Culture Cinéma

Les sexualités se racontent dans la websérie «La théorie du Y»

À travers deux saisons, la websérie de Caroline Taillet et Martin Landmeters parle de bisexualité et de sexualité libre avec ouverture, délicatesse et bienveillance. À (re)découvrir d’urgence.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Comment découvrir et accepter sa sexualité dans un monde où les choses sont encore souvent vues de manière binaire et hétéronormée ? Et comment se reconnaître dans les médias, au cinéma ou à la télévision lorsque la diversité des parcours et des sensibilités peine encore à s’exprimer ?

Heureusement, certaines propositions participent au changement (de mentalité). Parmi celles-ci : La théorie du Y, websérie novatrice tant sur le fond que sur la forme, qui aborde la bisexualité et la sexualité libre (en deux saisons). Inspirée de la pièce de théâtre éponyme de Caroline Taillet, elle suit le parcours d’Anna (Léone François), une jeune femme qui rêve d’une vie sentimentale pimentée… Sur un coup de tête, elle plante Matteo, son copain depuis cinq ans. Dans un bar, elle fait la connaissance de Malik et de Claire. Des rencontres qui vont bouleverser ses certitudes : alors qu’elle se croit hétéro, Anna va se découvrir bisexuelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs