La dégressivité du chômage gelée pendant trois mois

La dégressivité du chômage gelée pendant trois mois

En raison de la crise du coronavirus, la dégressivité du chômage sera gelée pendant trois mois. C’est ce qu’a déclaré mercredi la ministre de l’Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), en commission des Affaires sociales et de l’Economie. Un arrêté royal va être publié.

Green et Ecolo avaient insisté sur cette mesure. Les chômeurs d’aujourd’hui n’ont de facto aucune possibilité de postuler pour un emploi, alors ils ne devraient pas être punis, a-t-on estimé.

La dégressivité du chômage sera gelée pendant trois mois à partir du 1er avril. « S’il s’avère qu’une période plus longue est nécessaire, nous reconsidérerons la question », a déclaré M. Muylle.

Le ministre s’attend également à ce que quelque 900 000 personnes reçoivent à terme des allocations de chômage temporaires pour le mois de mars. « Pas toujours à temps plein, parfois à temps partiel. » Selon une première estimation, le chômage temporaire en mars générerait une dépense supplémentaire de 960,8 millions d’euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous