Licences: le Standard «s’insurge contre cette mauvaise interprétation» et défendra ses droits devant la CBAS

photo news
photo news

Le Standard a été recalé mercredi par la Commission des licences de la Fédération belge de football. Dans la foulée, le club liégeois a annoncé qu’il ira en appel devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS).

La Commission des licences a refusé d’accorder le précieux sésame pour le football professionnel (D1A et D1B) en raison du non-respect du délai requis pour la preuve de paiement des primes de quelques joueurs et du compromis de vente du stade par la S.A. Standard de Liège à la S.A. Immobilière Standard de Liège, créée par le président Bruno Venanzi avec notamment Axel Witsel parmi les investisseurs. « Le club ne fournit aucun élément prouvant que l’Immobilière de Standard de Liège dispose de suffisamment de liquidités et prouvant le versement des avances dans le projet de compromis », a indiqué la commission dans son rapport.

« Le compromis de vente du stade, signé le 31 mars, a été interprété par la commission des licences comme un simple ’projet’ alors que le document communiqué portait les signatures des acheteurs et vendeurs et les engage de manière irrévocable », a réagi le Standard dans un communiqué. « Ici, le club s’insurge totalement contre cette mauvaise interprétation : il s’agit bien d’un compromis de vente du stade en bonne et due forme. »

« Notre club conteste donc vigoureusement cette décision inique et ira défendre ses intérêts devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport », conclut le Standard.

Notons que selon la décision de la Commission, le Standard est renvoyé en… D2 amateurs, avec un handicap de trois points, un par période.

Le club avait jusqu’au 14 avril 2020 inclus pour introduire son recours devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS). La décision sera ensuite attendue pour le 10 mai 2020 au plus tard.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous