Accueil Société

Coronavirus: des cuisines et un camion frigorifique en guise de morgue

À Liège et Auderghem, les pompes funèbres sont arrivées à saturation. Les chambres froides du centre Adeps d’Auderghem ont été réquisitionnées pour entreposer des corps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

C’était une conséquence inévitable de l’épidémie de Covid-19 et de l’augmentation de la mortalité. Comme dans les autres pays qui ont devancé la Belgique dans cette crise, les pompes funèbres arrivent à saturation et n’arrivent plus à stocker les corps. C’est le cas notamment dans la région de Liège où, sur le site de Robermont, un camion frigorifique pouvant accueillir 36 cercueils a été mis à disposition par la ville de Liège pour les pompes funèbres qui seraient en incapacité de stocker les nombreux corps. « Ce camion a été installé ce mercredi sur le parking du crématorium de Liège suite à une demande pressante des entreprises de pompes funèbres débordées par l’ampleur de l’épidémie. Certaines avaient commencé à trouver d’autres lieux de stockage », explique Elisabeth Fraipont, échevine MR en charge notamment des cimetières et des sépultures.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pire Bernard, jeudi 9 avril 2020, 9:29

    Quel est l'intérêt de diffuser ce type d'information, sauf à céder à un catastrophisme, un voyeurisme des médias complètement indécent ? Si on regarde la mortalité actuelle et on la compare aux autres années, on note en effet un accroissement... mais ce n'est pas la Peste Noire... On ne ramasse pas les corps par tombereaux entiers dans les rues... Il faut arrêter ce délire médiatique... On dirait que le maître mot actuel, c'est faire peur. C'est devenu un outil gouvernemental standard : on diffuse des photos gore sur les paquets de cigarettes, on agite n'importe quelle menace pour contraindre les gens à faire ce qu'on veut. On flique, on contrôle, on mesure, on vérifie... super société qui se développe, là...

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs