Les Gafa ont cartonné durant la crise

Le résultat le plus spectaculaire est à mettre à l’actif d’Amazon, le groupe de Jeff Bezos.
Entreprises
Analyse
10873546-103
Face à la lente érosion de leurs ventes, une centaine de petits pharmaciens répartis autour de la dorsale wallonne et à Bruxelles ont décidé de réagir.
Les auteurs et autrices belges dont les œuvres ont été impactées par la crise Covid seront aidées. Ici l’autrice belge Isabelle Bary.
Pour divers experts, le commerce belge va perdre des parts de marché face au commerce en ligne, singulièrement le secteur du prêt-à-porter.
La société Amazon, comme d’autres spécialisées dans le commerce en ligne, figure parmi les gagnants de la crise à l’échelle internationale.
Selon les relevés de «Test-Achats», les prix ont le plus augmenté dans les supermarchés du groupe Colruyt, avec une pointe à +6,7% le 31 mars juste avant le retour des promotions. Et celles-ci n’ont pas ramené les prix au même niveau qu’avant la crise.
La croissance ininterrompue de la « pieuvre » Amazon menace clairement le commerce « traditionnel ».
Marc Filipson, patron de la librairie Filigranes, à Bruxelles, ne rouvrira pas avant le 16 mai.
belgaimage-162516286-full
BELGIUM-HEALTH-VIRUS-ECONOMY
Les communes et leurs policiers devront sécuriser les artères commerçantes.
d-20160927-GA7WD0 2016-09-16 08:03:05
Olivier Vanderijst
: «
Pourquoi ne pas imaginer que l’on puisse financer des brevets en imposant qu’une partie de la fabrication de médicaments se fasse sur notre territoire
?
»
Les nouvelles promotions restent interdites mais le Conseil national de sécurité pourrait peut-être les autoriser à nouveau.
Zawar, dit Sam dans le bas de Saint-Gilles, observe une consommation d’alcool en hausse parmi sa clientèle. © Pierre-Yves Thienpont
Brigitte de Meeüs (Tropismes) organise un système de livraison sur toute la capitale.
Certains produits frais, tout comme des aliments secs et des produits non alimentaires, devraient coûter un peu moins cher dans les jours à venir.
Tout comme chez Amazon, les enseignes belges actives dans le commerce non-alimentaire en ligne connaissent une demande sans précédent des consommateurs.
L’idée des banquiers est d’aider les ménages qui font face à une baisse de leurs revenus suite à la crise actuelle.
Ce mercredi, on a pu observer des files devant certains grands magasins, comme l’hypermarché Carrefour de Drogenbos. C’est en raison du filtrage imposé désormais à l’entrée des commerces alimentaires.