Accueil Belgique Politique

Faut-il reporter l’équilibre budgétaire à 2019?

Le contrôle budgétaire, qui s’ouvrira tout prochainement, s’annonce délicat. Dépenses en hausse et recettes moindres que prévu. Voilà pourquoi l’idée du report d’un an de l’équilibre budgétaire, prévu en 2018, refait surface.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis 2011, les gouvernements Di Rupo (surtout) et Michel sont allés chercher quelque 25,2 milliards de réductions de dépenses pour équilibrer les comptes. Ce n’est pas rien. Pourtant, du côté gouvernemental, on fait tout pour minimiser la portée de l’ajustement – 2 milliards d’euros annoncés, mais on attend les chiffres officiels du monitoring ce lundi – qui se dessine pour le budget 2016.

Du côté du MR, on affirme qu’«  il ne faut pas s’attendre à des mesures exceptionnelles et qu’il y a eu des conclaves avec des économies bien plus lourdes à faire sous la législature précédente  », selon Sophie Wilmès, ministre du Budget (MR). Le sentiment général est donc qu’«  on va encore racler les fonds de tiroir et que l’atterrissage se fera en douceur  », nous dit une source gouvernementale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Fernand Stenuit, jeudi 10 mars 2016, 19:35

    reporter un problème à demain n'est jamais une solution , et toutes discussion sur ce plan sera long à mettre en place .et a porter ses fruits Cela occupera les politiciens et les administrations pendant un an, ils adorent cela . Une solution simple et qui peut ètre mise en place en une semaine : le cout des carburants (essence et diesel ) a fortement dimininué ces deniers mois . Une taxe exceptionnelle de 10 cent au litre rapporterait en un an , les 2 milliards requis.

  • Posté par CENTRALE NATIONALE DES EMPLOYES, lundi 7 mars 2016, 11:45

    Oui oui, il faut reporter l'équilibre. Avec la réduction des charges patronales, on va créer des centaines de milliers d'emploi. Mieux que les 200.000 de Verhofstadt. Vive le tax shift!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs