«Les relations Chine-USA au plus bas depuis 1979»

Le président américain Donald Trump avait reçu son homologue chinois Xi Jinping en avril 2017 en Floride et les deux hommes avaient alors scellé un « plan d’action de 100 jours ». Mais les tensions, depuis lors, ont repris le dessus entre Washington et Pékin.
USA
A Hong Kong, le choc de deux logiques
«
Il y a deux outils disponibles pour s’en sortir
: les systèmes de traçage, afin d’isoler très vite les personnes qui sont malades et éviter une propagation du virus
; et un vaccin ou un médicament
», estime prudemment Jean Ruelle, virologue et chercheur au pôle de microbiologie médicale UCLouvain.
RTS3GQGX
Une nouvelle audience au tribunal attend, cette semaine à Vancouver, Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei.
Li Xiaoyu (34 ans) et Dong Jiazhi (33 ans) sont accusés d’avoir espionné des entreprises, ONG et laboratoires du monde entier durant une dizaine d’années. Le FBI est à leurs trousses.
«
Le dossier de Hong Kong fait l’objet d’un suivi très attentif, en coopération avec nos partenaires de l’UE
», insiste le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin.
La police anti-émeutes veille désormais à l’application stricte de la loi sécuritaire dans les rues de Hong Kong.
INDIA-HEALTH-VIRUS
Boris Johnson était confronté à un risque de rébellion de nombreux élus conservateurs ouvertement hostiles à Pékin.
RTX7J39B
Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’Union européenne, a insisté
: l’UE ne restera pas les bras ballants.
d-20200701-GGUCKC 2020-07-01 12:02:16
Manifestation contre la loi sécuritaire imposée par Pékin, mercredi à Hong Kong
: policiers et protestataires n’ont pas oublié d’enfiler au préalable leur masque sanitaire...
Malgré la détermination des manifestants, mercredi à Hong Kong, il régnait dans leurs rangs une sensation de désespoir presque palpable.
d-20160719-G91838 2016-07-19 21:17:32
HONG KONG-CHINA-POLITICS-UNREST
L’annonce ce mardi de l’adoption en urgence par le parlement chinois de la loi sur la sécurité à Hong Kong a entraîné des rassemblements d’opposants vite réprimés comme dans ce centre commercial. © AFP
Donald Tusk, président du Conseil européen, Li Keqiang, premier ministre chinois, et Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, lors du sommet 2019.
Le rendez-vous de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, du président du Conseil européen, Charles Michel, et du chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, était initialement prévu à Pékin. Mais il a été réduit à un échange par vidéoconférence.
«
Nous étions hypnotisés, drogués par le coronavirus. Nous sommes devenus vieillissants, froussards et narcissiques.
»