Accueil Belgique Politique

Durant cette crise, les politiques doivent-ils apprendre à se taire?

Les uns lancent moult idées, les autres défendent leur idéologie, d’autres encore proposent un plan pour « après ». Mais est-ce le bon moment ? « Attention à ne pas casser le récit de crise », avertissent les pros de la com. Qui conseillent prudence, retenue et cohérence.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 7 min

Un libéral nous le confiait cette semaine : « Le politique ne doit pas surjouer dans cette crise. Ceux qui, aujourd’hui, se mettent en avant ne vont pas capitaliser sur le coronavirus, mais payer le prix après. Il faut communiquer le moins possible et sur des chiffres définitifs et des informations certaines, pas des éléments évolutifs ou non fiables. Car ce que les gens veulent, c’est que le nombre de morts diminue et que les moyens sanitaires soient accordés. Les politiques doivent apprendre à se taire. »

Un écolo ne nous dit pas autre chose : « Je trouve indécent de faire de la politique politicienne ou de l’idéologie aujourd’hui. C’est inutile et cela ne marche pas. En France, la seule qui le fait est Marine Le Pen et elle recule dans les sondages. Selon moi, il y a un vrai problème d’éthique politique en ce moment. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Theys Jos, dimanche 12 avril 2020, 11:49

    Passons. Je change de group sanguin. Je passe de A-positif vers A-péritif.

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 11 avril 2020, 9:17

    Et pour le futur politique ? Un vrai positionnement des partis sur quelques questions de fonds - un vrai choix des citoyens aux travers d'élections - une nouvelle donne belge et européenne.

  • Posté par JL Barreau, vendredi 10 avril 2020, 22:15

    Les poses de Bouchez, dans son costard de beau gosse, avec sa coupe faussement négligée mais vraiment étudiee, sa réécriture du naufrage néolibéral qui nous amène ou nous en sommes aujourdhui, ses propos péremptoires alors qu'il devrait avoir la décence de la boucler....A coller au mur. Et résolument, la certitude que ce n'est pas avec ces gens-là qu'on changera le paradigme.economique et social monstrueux que lui et ses potes ont contribué à créer.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 10 avril 2020, 19:39

    Je n'imaginais pas qu'on avait vraiment atteint le fonds.

  • Posté par de Krahe Jean-Luc, vendredi 10 avril 2020, 19:19

    Les politiques doivent peut être apprendre à se taire mais le citoyen devrait, de son côté, apprendre à lire, parfois.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs