Accueil Opinions Cartes blanches

«Action sociale et sans-abrisme au temps du corona… vers un nouveau pacte social ?»

Les professionnel.le.s du secteur du sans-abrisme à Bruxelles devaient hier bricoler avec des bouts de ficelles. Ils agissent aujourd’hui dans l’urgence. Ils souhaitent demain un renouveau et même la fin du sans-abrisme

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Lorsque tout a commencé, nous avons voulu nous taire. Parce qu’il n’y avait rien à dire, mais surtout beaucoup à faire. Aussi, parce que les émotions à brûle-pourpoint ne permettent ni de dire, ni de faire, nous avons opté pour l’action : exercer nos métiers du social et de la santé du mieux que nous pouvions.

D’emblée, nous n’étions pas dupes. Le fait de nous noyer dans les secours d’urgence aux personnes sans-abris et mal logées de la capitale n’éteint pas nos consciences. Que dans cette crise dont nous sommes loin de voir le bout, le risque frappe d’abord les plus précarisé.e.s. Elle éclaire brutalement les inégalités sociales, nous le savions. Elle met plus que jamais en exergue la nécessité de fin du sans-abrisme comme objectif politique principal à construire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs