Accueil Société

Un homme qui n’a pas respecté le confinement condamné: «Je ne pensais pas que c’était si grave»

Il s’agit du premier procès en Belgique pour infraction aux mesures décidées par le gouvernement fédéral.

Temps de lecture: 2 min

Le parquet de Bruxelles a requis, vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de travail à l’encontre d’un homme de 23 ans qui n’a pas respecté les mesures de confinement à plusieurs reprises. Il s’agit du premier procès en Belgique pour infraction aux mesures décidées par le gouvernement fédéral mi-mars dernier pour ralentir la propagation de la pandémie de Covid-19.

« La grande majorité de la population fait un effort énorme et reste à l’intérieur. Avec une peine de travail, le prévenu pourrait faire quelque-chose pour la société », a déclaré le ministère public, requérant une peine de travail.

Le prévenu a admis qu’il n’avait pas adhéré aux règles de confinement et qu’il n’y adhère toujours pas. Il a par ailleurs contesté avoir résisté à son arrestation et avoir incité les personnes présentes aux alentours à s’en prendre aux policiers. Il a toutefois marqué son accord pour une peine de travail. « Je ne pensais pas que c’était si grave », a-t-il par ailleurs déclaré selon des propos rapportés par le média flamand Het Nieuwsblad.

Verbalisé à plusieurs reprises

Les 25, 26 et 29 mars derniers, la police avait verbalisé à quatre reprises le prévenu pour non-respect des mesures de confinement. Celui-ci s’est vu infliger plusieurs amendes. Le 29 mars, il a une fois encore été vu en train de circuler sur la voie publique à Molenbeek-Saint-Jean avec un individu qui ne fait pas partie de sa famille, sans respecter la distance de sécurité minimale d’un mètre cinquante. Il a alors été interpellé par la police. Il a reçu ensuite une citation directe du parquet de Bruxelles à comparaître devant le tribunal dans le cadre d’une procédure accélérée.

Le jugement sera prononcé le 24 avril.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 11 avril 2020, 9:32

    Le 23 ramadan commence je ne pense pas que la police aura les corones de les verbaliser et cela dure un mois on sera dans la m....e

  • Posté par Philippart Marc, vendredi 10 avril 2020, 17:21

    Le prévenu est un barbu qui est jugé par Luc Hennart... Il va juste s'en tirer avec une remontrance... De toutes façons, d'ici le 24 avril, il se sera encore promené à sa guise dans Molenbeek... Pfff...

  • Posté par coppola chris, vendredi 10 avril 2020, 16:17

    Il s'agit d'un récidiviste. Le bon sens seul oblige à suivre ces règles<; Je ne suis ce pendant pas convaincu du tout que ces mesures sont fondées juridiquement..

  • Posté par Clodong André, vendredi 10 avril 2020, 15:49

    Pour être logique, l'arrestation doit être immédiate, sinon elle ne sert à rien. "Il a reçu ensuite une citation directe du parquet de Bruxelles à comparaître devant le tribunal dans le cadre d’une procédure accélérée." Accélérée dites-vous? Pauvre justice.

  • Posté par Van Dalem Marc, vendredi 10 avril 2020, 22:16

    Tout à fait d'accord. Il faut une sanction immédiate. Pourquoi attendre 2 semaines? Et puisqu'il n'a pas compris la gravité de la situation, qu'il écope de 120 Hr de TIG: nettoyage des couloirs dans une unité COVID (par analogie aux responsables d'accident de la route qui doivent prester des TIG dans les centres de rééducation/traumato pour blessés graves)!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko