Accueil Société

Un week-end de Pâques à l’eau plate pour Spa et le tourisme en Wallonie

La cité thermale devait lancer sa saison. Confinée, elle semble comme morte à l’image de l’ensemble des centres touristiques du pays. Pas question de sortir les bulles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Où sont les flonflons, les ballons, les musiques et les cadeaux promis par l’office du tourisme ? Spa devait être en fête ce week-end. A Pâques, la cité thermale proche de Verviers et des Fagnes lance sa saison. Avec la météo estivale en prime, le carton était assuré. Les terrasses seraient de sortie, les parcs remplis de Bobelins ravis (c’est le surnom des habitants, NDLR) et de visiteurs, les forêts alentour envahies de promeneurs. Et il en irait ainsi jusqu’à la fin de la saison au moins.

Mais ce jeudi, Spa est une ville morte. Pas de préparatifs en vue. Les rues sont vides. La grande esplanade qui a accueilli tant de concerts est à l’abandon. Le parc des Sept-Heures et la promenade Léopold, qui déploient leurs charmes depuis le XIXe siècle, sont désertés. Les restaurants et les commerces sont fermés. « C’est même pire que cela : la plupart des vitrines ont été vidées et masquées », déplore Isabelle Grégoire qui dirige l’office du tourisme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs