Theresa May l’assure
: ses propositions «
répondent au vote des Britanniques
». Mais le cheminement vers le Brexit reste chaotique...
En dépit de toutes les traverses, Theresa May, 60 ans, continue de tenir fermement le gouvernail du pouvoir.
Durant le séminaire aux Chequers, la résidence de campagne du Premier ministre.
Une objection a suffi à repousser l’examen de la proposition de loi, conformément au règlement parlementaire.
Manifestation pour la légalisation de l’avortement, le 28 mai dernier à Belfats
: une mobilisation qui s’intensifie depuis le verdict du vote en République d’Irlande.
Le partenariat douanier de Theresa May a été rejeté par ses ministres et par l’UE.
François Hollande a répondu aux questions dans le bureau qu’il occupe rue de Rivoli. Sur la cheminée, son portrait officiel d’ancien président.
Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, est accusé par la majorité de droite de «
ne pas avoir fait preuve de suffisamment de leadership
» dans la lutte contre l’antisémitisme dans sa formation. © Reuters.
urn:newsml:dpa.com:20090101:180411-99-851859
Le Kremlin «
n’a fourni aucune explication crédible
», a déploré la première ministre britannique Theresa May. D’où les mesures fortes qu’elle a prises.
Le restaurant italien «
Zizzi
», l’un des lieux publics de Salisbury fréquentés par Sergueï Skripal, où des traces de contamination ont été relevées
: une «
affaire
» qui vient s’ajouter à une liste déjà longue...
Theresa May, lundi, à la sortie du 10 Downing Street
: avec l’«
affaire
» de l’espion russe empoisonné, la Première ministre voit rouge...
Pour Jeremy Corbyn, le leader du Labour, le projet de loi n’offre pas suffisamment de garanties concernant «
les principes démocratiques, la protection des travailleurs, de l’environnement
».
La première ministre Theresa May refuse obstinément de reconnaître l’ampleur systémique de la crise, due notamment à sept années de restrictions budgétaires.
L’objectif de Theresa May
: donner un nouveau souffle à son gouvernement.
Theresa May est arrivée à Bruxelles au lendemain d’un cuisant revers devant le Parlement britannique. Mais elle a fait bonne figure devant ses partenaires européens...
Les partisans du Brexit célèbrent leur victoire, le 24 juin 2016 près de Downing Street
: un verdict «
orienté
» depuis Moscou
? © Reuters
Michel Barnier perd patience avec les Britanniques. © AFP.
BRITAIN GOVERNMENT DUP CONSERVATIVE AGREEMENT
La Première ministre Theresa May et la cheffe du DUP Arlene Foster © Reuters