Accueil Société

Marc Van Ranst prévient: «Certains comportements vont nous rapprocher d’un lockdown à la Wuhan»

« Certaines personnes s’essuient les pieds sur les mesures de distanciation sociale et de confinement » a-t-il aussi ajouté, avant d’expliquer que de tels comportements nous rapprochent d’un lockdown à la Wuhan.

Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche, le virologue Marc Van Ranst a poussé un coup de gueule sur Facebook suite au fait que de plus en plus de personnes ne respectent par le confinement. « Certaines personnes s’essuient les pieds sur les mesures de distanciation sociale et de confinement. Il y a donc des individus qui, par leur mauvaise conduite, vont contribuer à nous rapprocher d’un lockdown à la Wuhan ! Pendant lequel vous ne serez pas autorisé à faire du sport ou à travailler dehors. »

Un renforcement des mesures

Il rappelle l’importance des mesures. « Tout le monde doit comprendre à quel point la situation est fragile en ce moment, et à quel point nous sommes proches d’un renforcement des mesures actuelles si le nombre d’admissions à l’hôpital augmente à nouveau. »

Quant à savoir si nous sommes sur la bonne voie, le virologue Marc Van Ranst n’a pas tergiversé. « A un moment donné, nous en paierons le prix » Le scientifique est clair : plus de gens sortent et cela signifie que tout le monde n’adhère pas aux mesures. « À un certain moment, vous en payez le prix », dit-il dans VTM NEWS.

En l’espace d’une dizaine de jours, de tels comportements pourraient également être visibles dans les chiffres. En dernier recours, un lockdown tel que celui de la ville chinoise de Wuhan pourrait voir le jour.

« La majorité de la population fait de son mieux, et puis de tels comportements sont très ennuyeux », dit-il.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, lundi 13 avril 2020, 21:24

    Moi j'ai envie de pousser un coup de gueule contre tous ces virologues, epidémiologues et autres pseudo gurus en -ogue qui entretiennent la peur. On leur a promis de nouveaus crédits pour leur labo ? Ils ont du mal à gérer une notoriété et une présence médiatique aussi inattendues que fugaces ? Pour le reste, je rejoins l'analyse d'un autre lecteur quant à la situation aux Pays-Bas... Ces experts en rien sont des oiseaux de mauvais augure, faute d'avoir des réponses valides à fournir... La question est : à qui profite le crime ?

  • Posté par Olivier Pierre, lundi 13 avril 2020, 10:09

    La question n'est peut-être pas nécessairement de savoir s'il faut durcir les mesures déjà prises "à la Wuhan" mais bien de savoir si ces mesures sont vraiment efficaces et si leur durcissement serait une bonne chose. J'ai un (petit) voilier amarré en Zélande et à l'abandon depuis plusieurs mois, je suis donc de près l'évolution de la situation en Hollande et, bien entendu, je ne peux pas m'empêcher de faire des comparaisons. Je sais que comparaison n'est pas raison mais quand même : Le renforcement des mesures en Hollande a été appliqué bien plus tard qu'en Belgique, les Hollandais ont voyagé au moins autant que les Belges pendant les vacances de carnaval, le nombre de cas positifs et de décès a cru autant que chez nous à la mi-mars pour, comme chez nous, se stabiliser petit à petit. Les commerces sont ouverts, mis à part l'horeca, l'économie continue de fonctionner et je n'ai lu nulle part qu'il était question de porter des masques ou de durcir les mesures. L'organisme chargé de surveiller l'épidémie est transparent (ils ne comptabilisent pas le nombre de décès en maisons de repos mais donnent le chiffre des décès par semaine en comparant sur les dix dernières années, très instructif). Les Hollandais respectent mieux le confinement ? Faux - Allez voir dans leurs grandes villes et leurs Coffee-Shops. Ils sont plus disciplinés ? Faux. Ils sont plus surveillés ! Je ne suis pas en pâmoison devant leur gestion de la crise mais je me pose quand même beaucoup de questions quant à la nôtre qui me semble plus inspirée par la "terreur" à la française que par une saine évaluation de la crise en cours. Pour en terminer, nos "spécialistes" qui ne savent pas si un masque est oui ou non nécessaire sinon utile, si la chloroquine est oui ou non un traitement à prendre en compte, comment peuvent-ils savoir si un nouveau tour de vis dans nos libertés va nous être bénéfique ? Je crois simplement qu'ils sont obnubilés, depuis le début, par le taux de saturation de nos hôpitaux, ce qui est bien légitime mais qu'ils perdent trop de vue le pragmatisme qui convient à la bonne gestion de tout un Pays.

  • Posté par VAN HOOSTE Christian, lundi 13 avril 2020, 13:07

    Parfaitement raison !

  • Posté par Pierre Lison, lundi 13 avril 2020, 9:45

    Toujours rien à propos de la situation aux Pays Bas ?

  • Posté par LAUWERS, lundi 13 avril 2020, 9:22

    Le docteur M. Van Ranst a raison. Le rôle des politiques est d'organiser et de rassurer. Celui des scientifiques est de regarder la réalité en face et de prévenir. Et à tous ceux qui accusent ce monsieur d'être un "dictateur" (SIC), allez revoir vos classiques ou ouvrez tout simplement un bon dictionnaire.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko