Accueil Société

Face au décès du jeune Adil à Anderlecht, le politique réagit

Le ministre de l’Intérieur, Pieter de Crem a qualifié les émeutes de totalement « inadmissibles » tandis que Pascal Smet appelait déclarait qu’il y a « certainement des questions à se poser là-dessus ».

Temps de lecture: 2 min

Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem a qualifié les émeutes du week-end à Anderlecht de « totalement inadmissibles ». Il a indiqué dimanche soir sur VTM Nieuws que ces émeutes n’avaient rien à voir avec les mesures contre le coronavirus et rien non plus avec le décès d’un jeune homme de 19 ans vendredi. Les émeutiers ont abusé de cet événement dramatique pour « créer des troubles », a-t-il souligné.

Samedi et dans la nuit de samedi à dimanche, des émeutes ont éclaté à Anderlecht après la mort, vendredi soir, d’un jeune homme qui avait pris la fuite face à un contrôle de police. Dans divers endroits de la commune, des rassemblements et des confrontations avec la police ont eu lieu. Au total, une centaine d’individus ont été arrêtés.

« C’est totalement inadmissible », a déclaré le ministre de l’Intérieur sur VTM Nieuws. « Ce sont des fauteurs de troubles qui ont utilisé un incident dramatique pour créer le chaos. Cette attitude n’a rien à voir avec le deuil ou le chagrin. »

Selon lui, « personne n’a de compréhension » pour les émeutiers et ce qui s’est déroulé à Anderlecht. « Il s’agit de jeunes gens qui ne peuvent pas fonctionner selon nos normes et valeurs. »

Des questions à se poser

Pascal Smet, secrétaire d’Etat chargé de l’Urbanisme à la Région de Bruxelles-Capitale a déclaré sur Twitter  : « Adil, je ne pense pas l’avoir déjà rencontré. Mais ceux qui l’ont connu disent qu’il est était un jeune homme amical et serviable, il est maintenant privé de son avenir. Pas à cause du coronavirus, mais des suites d’un contrôle de police qui a dérapé. » Il ajoute : « Il y a certainement des questions à se poser là-dessus... »

Le président de DéFi, François De Smet s’est joint en pensées à la famille, aux jeunes mais aussi aux policiers. « Pensée pour le jeune Adil et sa famille ; toute mort est inacceptable et l’enquête devra permettre de rendre justice. Pensée aux policier qui font un métier difficile et méritent le respect. Et pensée à tous les jeunes, qui méritent un avenir. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Rousseaux , lundi 13 avril 2020, 14:36

    Serait-il en manque d’électeurs qu’il lui faille racoler dans la racaille ?

  • Posté par Biot Philippe, lundi 13 avril 2020, 10:26

    Qui ne regrette pas la mort (accidentelle) d'un jeune? Qui nie qu'il y ait des problèmes chez des jeunes, particulièrement dans les villes et les quartiers très denses? Qui ne condamne pas ces manifestations violentes, surtout en cette période? C'est très facile de dire qu'il ne faut pas s'étonner (ce serait presque normal?????) parce que ces jeunes sont...X ou sont Y. Pourquoi évacuer ainsi ce problème?

  • Posté par Meeus Roger, lundi 13 avril 2020, 10:10

    Si Adil était un jeune homme calme et amical pourquoi ne s'est-il pas arrêté lors du contrôle? Les avocats vont reprendre la thèse que ces "malheureux garçons" souffrent du confinement vu que leur comportement habituel es de se réunir en bande aux coins des rues et là, à présent, ils doivent rester chez eux. J'ai vu une vidéo, postée par un Nord Africain, en semaine de comment la police agissait là-bas avec des jeunes qui ne respectent pas le confinement : Une baffe en pleine figure et le gamin avait compris

  • Posté par Bernard Jean-pierre, lundi 13 avril 2020, 9:33

    La position d'un homme politique est honteuse. La police fait très bien son boulot, et c'est grâce à elle que nous vivons dans le calme et la sécurité. Encore une fois, c'est du racolage politique de bas étage. LAMENTABLE.

  • Posté par Wafellman Fabienne, dimanche 12 avril 2020, 22:48

    Aucun contrôle de police n'a dérapé ! Même si c'était un jeune-homme bien sous tout rapport (ce dont nous n'avons aucune raison de douter), il transgressait les règles du confinement, a pris la fuite et a été victime d'un accident regrettable. Inutile Monsieur Smet de faire du racolage pour vous positionner pour le futur.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko