Accueil Opinions Chroniques

Quand l’inégalité devient brutalement concrète

Le face-à-face de soi avec soi n’est pas forcément un moment magique et romantique d’introspection. Il peut aussi signifier que la misère se retrouve face à la misère, toutes les pauvretés face à toutes les pauvretés, et pas seulement matérielles...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Il paraît que 150 princes saoudiens ont été infectés par le coronavirus. Et leur confrontation à une domesticité pléthorique n’y serait pas pour rien.

A vrai dire, c’est la seule information qui va dans ce sens, car, hélas, la plupart vont dans la direction inverse : en France, c’est en Seine-St-Denis et pas dans les Alpes-Maritimes qu’on compte le plus de victimes. Aux Etats-Unis, les chiffres sont éloquents : dans le Michigan, les noirs représentent 43 % des victimes pour 14 % de la population ; au Wisconsin, 70 % des victimes pour 26 % de la population.

Et sans aller à ces extrêmes, la différence est considérable entre les parents enseignants ou diplômés qui se retrouvent avec leurs deux enfants privés d’école et le père issu de l’immigration qui maîtrise mal le français et l’informatique et doit gérer sa progéniture momentanément déscolarisée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 16 avril 2020, 11:28

    Heureusement, ce n'est qu'un rêve, un cauchemar de fin du monde. En effet, si on donne le même salaire à tout le monde, plus personne ne fera d'effort et nous sombrerons tous dans la misère. Suffit de voir comment cela s'est passé partout où on a essayé ce genre de système.

  • Posté par burnotte Michel, mercredi 15 avril 2020, 9:01

    Que d'évidences. Ce qu'il faudrait c'est que cela provoque une prise de conscience et un changement. Hélas, je ne pense pas que demain les éboueurs seront payés comme des professeurs d'université ou de riches patrons. L'article se termine par un beau rêve. Si ce rêve pouvait devenir réalité ce serait dans la douleur et dans la lutte. Pourquoi pas.......

  • Posté par stals jean, mardi 14 avril 2020, 22:43

    Suite à ce "Post scriptum"... Même chose pour moi, j'ai un grand jardin arboré, ma poignée de voisins aussi, ma maison est située dans une rue qui fait moins de trois mètres de large et bordée de haies, ce chemin se termine sur un sentier qui conduit sur des terres agricoles, des prés où broutent des moutons...à 76 ans bien sonné, c'est peu dire si ce confinement forcé, personnellement m'importe très très peu...moi aussi je me considère comme un fameux privilégié à tout point de vue...Ces peuples de confiné.e.s, de tous âges de conditions tout azimut, depuis leurs quelques mètres carrés sans l'ombre d'un balconnet, savent-ils seulement que jean François Kahn existe ? Alors ma question est: à quoi ça sert que ce soit nous les "gros privilégiés" qui liront ces envolées ô combien lyriques, sinon de se dire que JFK s'est une fois de plus fait plaisir, s'est un peu fait mousser, probablement, en vue de distraire quelques abonnés du quotidien Le Soir+ qui comme je viens de l'écrire j'en mettrais ma tête à couper, ne seront jamais au grand jamais ceux la de la photo qui illustre l'article...

  • Posté par Chalet Alain, mardi 14 avril 2020, 13:22

    Chacun a sa propre idée de la "justice", fiscale ou autre.

  • Posté par J Mantrach, mardi 14 avril 2020, 11:13

    La société a besoin de tout le monde, de tous les acteurs. Ce qui ne va pas, c'est le traitement inégalitaire des différentes strates de la société. Je ne prendrais que le seul exemple de l'inégalité fiscale. Si les libéraux comprennent qu'il faut un peu plus de justice dans ce secteur, on fera un bond, s'ils comprennent qu'il ne faut plus taper sur le petit pensionné, s'ils comprennent que les restrictions budgétaires ne doivent pas se faire au dépend des secteurs primordiaux, enfin s'ils comprennent que demander aux nantis de participer aux efforts, ce n'est pas la fin du monde

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs