Accueil Culture

Un dernier poème…

Auteur et journaliste lui aussi, Jean Jauniaux, ami de Jacques De Decker, nous a fait parvenir ce poème que Jacques avait écrit il y a quelques jours à peine, à la fin du mois de mars. « Il avait envie de se relancer dans l’écriture, dans le temps qui restait… et qui fut trop court hélas » témoigne Jean Jauniaux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Son rôle dans la ronde…

Il avait, de tout temps, sollicité sa mort

cherchant, avant le terme, à convenir déjà,

des tours et détours que prendrait ce trépas

sachant que par-delà, manquerait tout encor

Il savait de toujours, dès l’âge trébuchant,

où il pouvait passer debout dessous les tables

qu’il marchait, droit devant, vers le sort immuable

réservé à l’humain irrévocablement

Il ne se plaignait pas, se pliait au destin,

il cherchait seulement quel y serait son rôle

refusait d’être objet, victime, simple drôle,

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs