Accueil Société

Emmanuel André: «Le ralentissement est nettement moins rapide que la croissance des semaines précédentes»

Les efforts doivent être poursuivis

Temps de lecture: 1 min

Le point presse quotidien du Centre de crise a donné l’occasion à Emmanuel André de commenter les chiffres et l’évolution de la pandémie dans notre pays.

« Depuis le début du mois, nous voyons une diminution du nombre de personnes hospitalisées. C’est un signe positif. Le ralentissement de la propagation est nettement moins rapide que la croissance observée dans les semaines précédentes », a nuancé le porte-parole interfédéral.

« Pour pouvoir passer à la prochaine phase, à repenser les mesures que nous devons prendre, il faut que le nombre d’hospitalisations diminue. Il faut continuer à respecter les mesures de confinement, de distanciation physique, d’hygiène des mains. Il faut atteindre le taux le plus bas de transmission dans la communauté et de lits occupés. Cette descente de la courbe ira d’autant plus vite que les mesures sont bien respectées. »

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 13 avril 2020, 13:48

    Qui se gausse de la courbe de Gauss? pour info, les courbes dont on parle ici peuvent effectivement ressembler à des courbes de Gauss, mais n'en sont pas. Elles représentent d'ailleurs des phénomènes (ou distributions) bien différents, même si des analogies ne sont pas exclues.

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 13 avril 2020, 17:10

    Monsieur Remacle, surtout pas un cours de stats, un cours d'orthographe à la rigueur !

  • Posté par Remacle Vincent, lundi 13 avril 2020, 15:17

    C'est justement parce ce que ce que nous observons ne suis pas une distribution normale que l'on est dans la panade. Il peut y avoir beaucoup de paramètres, mais je n'ai pas la prétention de faire un cours de states. Un virus dans un élevage de poules c'est simple. (population fermée) suivant la mortalité du virus, sa vitesse de transmission la densité de poules au mètre carré et la résistance des poules c'est assez prédictif. Si je donne du cyanure a une poule il y aura une seule victime. Si je les empoisonnes lentement elles mourront toutes plus ou moins en même temps (dans ce cas il n'y a pas transmission). Si j’introduis une poule malade, soit il ne se passe rien (immunité) soit quelques poules meurent (sensibilité) soit elles meurent toutes. Dans un troupeau d'humains quelques soient les données le résultat final n'est pas prédictif parce que le troupeau aura toujours envies de l'herbe plus verte dans le pré du voisin. Ce que l'on observe c'est une stagnation voir un rebond donc les mesures sont efficaces mais pas assez suivies. Si elles étaient inefficaces on observerait une distribution normale. Si elles étaient totalement efficaces au delà du délais d'incubation du dernier contaminé le nombre de cas passerait à zéro.

  • Posté par Majoros Nathanael, lundi 13 avril 2020, 14:41

    La courbe de Gauss est le petit nom de la distribution normale qui est la conséquence du théorème central limite. Ce que nous voyons ici n'est effectivement pas un phénomène lié à ce théorème, mais pouvez vous affirmer que les équations différentielles qui modélisent une épidémie ne mènent pas -elles aussi- à une loi exponentielle-négative-carrée ?

  • Posté par Remacle Vincent, lundi 13 avril 2020, 12:57

    A "Le Soir" pourriez-vous publier les graphiques de l'évolution du nombre d'hospitalisation par province. On y voit des tendances très différentes entre provinces. Le BW stagne depuis plus de 15 jours, La province de Namur semble connaitre un rebond. Globalement on est dans une situation de stagnation ou de rebond sauf en province de Luxembourg. Je suis curieux d'avoir une analyse des chiffres.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko