Accueil Société

Le masque obligatoire dans l’espace public ? Une décision attendue ce lundi

La question fait couler beaucoup d’encre mais reste complexe. Une nouvelle task force nommée par la Première ministre est chargée de lever les ambiguïtés.

Temps de lecture: 1 min

En l’absence de consensus scientifique prouvant la réelle efficacité du port du masque pour tous et, surtout, de stocks suffisants, la question n’est toujours pas tranchée : faut-il ou non l’imposer aux citoyens dans l’espace public ? Et si oui, comment gérer l’approvisionnement ? La confection maison est-elle satisfaisante en termes de sécurité ?

Un groupe de travail a été nommé pour faire toute la clarté sur le sujet. Composée de représentants du Conseil supérieur de la santé, de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, de l’administration de la santé et du Comité scientifique coronavirus qui conseille le gouvernement, cette nouvelle « task force » devrait rendre un rapport sous peu à l’Institut de santé publique Sciensano.

La recommandation finale est attendue ce lundi, et le conseil de sécurité devrait officialiser mercredi la réponse des autorités belges.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, lundi 13 avril 2020, 20:57

    Et une task force de plus !

  • Posté par De Villers Léopold, lundi 13 avril 2020, 15:07

    ou un vieux caleçon ou un string !!!!!!

  • Posté par Lambert Paul, lundi 13 avril 2020, 14:47

    Bon on est reparti pour une couche, moi je veux bien en mettre un le seul jour où je sors de chez moi pour faire mes courses et je les fais tous les 15 jours et je fais mes courses pour 15 jours en max une heure ceci, afin que si je le chope en faisant mes courses, je suis ensuite 15 jours seul chez moi période d'incubation de telle manière que je suis "quasi" certain de ne pas l'avoir quand je ressors pour mes courses suivantes etc etc, mais qui va me le fournir ce masque, le bon masque , le masque réellement efficace , là personne ne peut le dire en fait, le seul moyen serait que chaque commune qui elle connait combien de personnes habitent la commune et connait le nombre de personnes par habitation en distribue le nombre nécessaire dans les boites aux lettres, mais là je suis naïf vu que celles et ceux qui ont dévalisé les magasins de papier WC iront peut être les "voler" dans les boites des autres pour en faire un stock , soit pour eux et pour d'autres en faire le commerce, donc il restera l'armée qui devrait le faire rue par rue sur base de cette liste et du N° de registre national, et là........et dernier point on ne pourra jamais prouver que celles et ceux qui les portent, ne portent pas le même depuis des jours, des semaines , alors que certains modèles ne sont valables que 4 heures..........mais on va nous obliger et celles et ceux qui n'en auront pas reçu, trouvé, devront rester chez eux et crever de faim ou sortir et se faire lyncher par certains bien pensant . La suite le port d'une "étoile" de quatre couleurs différentes, rouge pour les malades, bleue pour les guéris, verte pour les porteurs n'ayant aucuns des symptômes et noir pour celles et ceux qui ne l'ont pas eu ayant respecté les règles de confinement et n'étant donc pas le moins du monde immunisé et le mot "étoile" je l'ai écrit pour bien montrer le danger de la stigmatisation .

  • Posté par Pire Bernard, lundi 13 avril 2020, 20:58

    On est déjà sur la voie ouverte il y a longtemps par les chemises brunes... Toujours plus de contrôles, de traquage, de flicage, de délation. Les étoiles, c'est une super bonne idée !

  • Posté par De Villers Léopold, lundi 13 avril 2020, 15:10

    l'étoile et une bonne idée cela donnera des idées aux nostalgiques d'une certaine époque qui veulent nous imposer toujours plus de restrictions et de règles

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko