Accueil Opinions Éditos

Les chiffres, ce précieux sésame pour lutter contre le virus

C’est le danger des chiffres lâchés en pâture : sans prendre la peine de les écouter, de chercher à les comprendre, on peut facilement les détourner. Pire : les faire mentir.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Chaque jour, à 11 heures, les autorités sanitaires belges publient un nouveau bilan chiffré de la lutte contre le coronavirus. Chaque jour, quelques minutes plus tard, une série d’observateurs, experts, journalistes, politiques, partagent leur regard sur ces nouvelles données. Certains proposent une visualisation graphique, d’autres les commentent pour nourrir la thèse qu’ils défendent, parfois sérieuse, parfois fallacieuse. C’est le danger des chiffres lâchés en pâture : sans prendre la peine de les écouter, de chercher à les comprendre, on peut facilement les détourner. Pire : les faire mentir.

Trois exemples seront plus efficaces qu’un long discours :

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 19 avril 2020, 9:18

    Dans cette tragédie, la population s'est retrouvée face à des mensonges, du retard, de l'impréparation, des pénuries et des justifications.

  • Posté par Vary Monique, mercredi 15 avril 2020, 0:10

    Le nombre de contaminés et de décès, si ils sont toujours calculés de la même manière, sont seulement une indication de l'évolution de la pandémie chez nous. Ces chiffres ne peuvent pas être comparés à ceux des autres pays. En effet, les tests de dépistage ont été pratiqués ( ont été disponibles, devrais-je dire) plus tôt dans certains pays voisins, limitant fortement les dégâts. Reconnaissons que nous avons trop attendu, et que nous perdons encore toujours un temps précieux à discutailler sur le quand et le comment faire. Pendant ce temps, nos personnes âgées décèdent, nos soignants s'epuisent . Mais, bon sang, quand arriverons-nous à avoir des directives claires et efficaces pour tout le pays ? "Ils" font leur possible.... Mais "ils" sont limités... Désolant !

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 14 avril 2020, 23:58

    Il me semble que "la mesure, l'analyse, le partage et les commentaires" (dont on parle dans le dernier paragraphe de l'article) sont plutôt bien faits pour l'instant en Belgique.

  • Posté par Mignot Pierre, mardi 14 avril 2020, 11:48

    Il serait intéressant de connaitre le nombre total de morts par jour en Belgique actuellement. En moyenne, il y a 300 morts par jour en Belgique en période normale (110000 par an). Si les 200 à 300 morts journaliers du Covid-19 s'ajoutent à ce chiffre de 300, la situation est effectivement très grave. Si ce n'est pas la cas, il n'y aurait pas de raison majeure à maintenir un confinement strict encore longtemps !!! Il faudrait uniquement se concentrer sur les personnes à risque, en particulier dans les maisons de repos.

  • Posté par Ramboux Julien, mardi 14 avril 2020, 16:49

    Les 300 s'y ajoutent plus tout ceux qui meurt du covid mais qui n'ont pas été testé, à mon avis les chiffres dans la plupart des pays sont bien en deçà de la réalité, on devrait y voir plus clair après la crise.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs