Accueil Culture

Un MAD solidaire

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Résister au confinement, c’est tout un art : celui de s’affranchir du temps qui passe, de ne pas s’arrêter de rêver, de ne pas céder à la peur. Il faut vaincre chaque jour le sentiment d’enfermement, d’impuissance, d’abandon, dompter la folie d’un monde dont les nouvelles règles nous échappent.

Mais résister, c’est aussi regarder demain en face, d’un œil libérateur. Quand le temps s’immobilise, la planète déconsomme dans un silence assourdissant. La nature reprend ses droits. De nouvelles solidarités fleurissent aux balcons. Sous des masques de fortune, des hommes et des femmes mettent chaque jour leur propre vie en jeu pour sauvegarder les nôtres.

André Franquin, le génie créateur de Gaston Lagaffe, avait tout anticipé de la crise de civilisation exacerbée par le coronavirus. Accapareurs, contaminateurs, pollueurs, empoisonneurs, bousilleurs… l’artiste visionnaire les avait tous trempés dans le goudron et les plumes de ses Idées noires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs