Accueil Opinions Cartes blanches

«Du désir à la réalité»

Une idéologie économique ne disparaît pas par enchantement sous prétexte que les faits l’invalideraient, affirment les chercheurs Arthur Borriello et Fanny Sbaraglia

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis le début du confinement, une vague d’optimisme point dans l’espace médiatique, se réjouissant de l’aubaine pour un changement de cap climatique et social. Occupés à affirmer que la crise du coronavirus a montré les fragilités de la « mondialisation heureuse » et à en prédire la fin, ces commentateurs en oublieraient presque qu’en politique, il ne suffit pas d’avoir raison. Il faut surtout être en mesure d’en convaincre une majorité puissante et agissante, sans quoi on court le risque de voir l’histoire récente se répéter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 15 avril 2020, 9:57

    "Il ne s’agit plus d’espérer ou de demander, mais bien d’utiliser tous les moyens nécessaires afin de renverser l’ordre et de s’affranchir des cadres institutionnels et politiques établis". Pas moins !! Peut être qu'on pourra d'abord demander aux citoyens s'ils en sont demandeurs? L'histoire montre que les révolutions peuvent être plus plus encore que les épidémies la cause de misère et de privation de libertés.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs