Accueil Résister

Résister au confinement: André Franquin, l’idée noire prémonitoire

Vingt-sept auteurs belges signent des bandes dessinées et des illustrations aux couleurs de la solidarité envers tous ceux qui luttent en première ligne pour notre santé.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 2 min

Le 17 mars 1977, Franquin dessinait sa première Idée noire dans la cave du Trombone illustré, le supplément pirate du journal Spirou . Le créateur de Gaston Lagaffe et du Marsupilami rêvait de parler de « tout ce qu’il ne fallait pas dire aux gosses », des contradictions profondes de l’humanité, des impasses du progrès, des horreurs de la guerre. Noir comme l’encre du trait de Rotring, son humour vitriolait les tabous de l’affairisme, du militarisme, de la société de consommation, de la pollution galopante ou des épidémies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs